L'Algérie condamne "avec force" la frappe aérienne "criminelle" contre la ville de Derna en Libye - DIA
24660
single,single-post,postid-24660,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA- ext mae

L’Algérie condamne « avec force » la frappe aérienne « criminelle » contre la ville de Derna en Libye

DIA-01 novembre 2017: L’Algérie a condamné mercredi, « avec force » la frappe aérienne « criminelle », menée lundi par des avions non identifiés contre la ville de Derna en Libye, réitérant son appel à « un dialogue inter libyen inclusif ».

« Nous condamnons avec force la frappe aérienne criminelle menée lundi 30 octobre 2017, par des avions non identifiés, contre la ville de Derna, à l’est de la Libye, et qui a fait de nombreuses victimes parmi les civils dont des enfants », a déclaré à l’APS, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Ben Ali Cherif.

« Nous présentons aux familles des victimes et à leurs proches ainsi qu’au peuple libyen frère et à son gouvernement, nos sincères condoléances et leur exprimons notre solidarité et notre vive condamnation de cet acte ignoble contraire aux valeurs humaines et morales », a-t-il souligné.

« L’Algérie qui a toujours appelé à un dialogue inter libyen inclusif et au rejet de la violence, et qui a fortement soutenu le processus du dialogue national sous le parrainage de l’Organisation des nations unies, considère que ces agressions sont inacceptables, quelle que soit leur origine, car elles ne font qu’aggraver la situation et entravent les efforts pour un règlement pacifique de la crise en vue de préserver l’unité et la souveraineté de la Libye », a-t-il affirmé.

APS