L'Algérie exportera les véhicules de marque KIA en Mauritanie - DIA
36922
single,single-post,postid-36922,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-KIA

L’Algérie exportera les véhicules de marque KIA en Mauritanie

DIA-24 octobre 2018: L’Algérie va exporter des véhicules de marque KIA vers la Mauritanie, a-t-on appris auprès du ministère de l’Industrie et des Mines. Dans les neuf accords signés entre l’Algérie et la Mauritanie, il est prévu l’exportation des véhicules de  marques KIA, fabriqués à Batna. L’échéance n’a pas été dévoilée, mais les exportations pourraient intervenir à l’horizon 2020.
Il y a deux jours, le ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi, avait indiqué que la production des véhicules assemblés en Algérie devrait atteindre 400.000 unités d’ici 2020, dont une partie sera destinée à l’exportation.
« Le nombre des véhicules assemblés localement a atteint 110.000 unités en 2017 et devrait atteindre 400.000 véhicules d’ici 2020, avait affirmé le ministre. En ce sens, la voiture KIA sera le premier véhicule algérien exporté.
Par ailleurs, neuf (9) accords de coopération ont été signés à Nouakchott en marge de la 2ème session du Conseil d’affaires algéro-mauritanien qui se tient en Mauritanie. Ces accords concernent les secteurs des transports, de l’industrie, de la santé, de la mécanique, des produits cosmétiques, de l’industrie alimentaire, de l’hygiène et sécurité et autres domaines liés à la commercialisation, à l’environnement, à la métallurgie, à l’industrie automobile et aux communications. 
Amir Hani