BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

L’Algérie et le Maroc se livrent une guerre sans merci à l’Union africaine

DIA-02 février 2018: La guerre entre l’Algérie et le Maroc à l’Union africaine fait rage. En réintégrant l’UA, le Maroc tente de s’attaquer à toutes les instances et les structures dans lesquelles est positionnée l’Algérie. A travers les actions sournoises du Maroc, c’est l’Algérie qui est ciblée et par conséquent le Sahara occidental.

Le Maroc n’admet pas que le Sahara occidental soit membre à part entière de l’UA d’où ses attaques contre l’Algérie et le Sahara occidental. La Maroc vise en fait le Conseil de paix et sécurité (CPS) de l’UA qu’il veut déstabiliser par tous les moyens.
Le Maroc considère que le CPS lui a fait beaucoup de mal. Le CPS a toujours condamné le Maroc qu’il considère comme un pays occupant et colonisateur. Partant de là, le royaume croit qu’en intégrant le CPS, il parviendra à le miner.
Or, le Maroc qui a été mal élu au CPS, demeure un simple membre qui n’assistera pas à toutes les réunions de cette instance. Il a été mal élu pour un mandat de deux ans comme représentant de l’Afrique du Nord. Il avait obtenu un minimum de voix et avait failli être disqualifié. C’est dire que le Maroc demeure faible au sein de l’UA.
En revanche, l’Algérie vise un mandat de trois ans en 2019 au sein du CPS tout en occupant le poste de commissaire du CPS que dirige Smail Chergui jusqu’en 2021. C’est dire que la guerre que livre le Maroc contre l’Algérie est perdue d’avance dans la mesure où le royaume a quitté l’Organisation panafricaine depuis plus de trente ans et a du mal à rattraper ce retard.
Pis encore, la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement qui s’était tenue récemment en Ethiopie a instruit le Maroc à organiser un référendum sur l’autodétermination du Sahara occidental. En somme, le retour du Maroc au sein de l’UA risque de coûter cher à ce pays qui est déjà fragilisé par son front interne du fait des nombreuses grèves qui menacent le règne de la famille royale.
L’autodétermination du Sahara occidental est soutenue par la quasi-totalité des pays membres de l’UA, ce qui constitue une victoire pour l’Algérie et les grands de l’UA comme l’Afrique du Sud, l’Ethiopie, le Nigeria et le Ghana. En somme, le Maroc qui a déclaré la guerre à l’Algérie à l’UA devrait revoir sa copie et reconsidérer ses calculs. Toutefois, la diplomatie algérienne qui a été conduite de main de maîtres par les anciens diplomates comme l’actuel président de la République, Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Benyahia, Lakhdar Brahimi, Ahmed Attaf ou encore RamtaneLamamra, doit rester vigilante face au lobbying marocain qui recourt à des pratiques plutôt maffieuses.
Mohamed Nassim
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-MDS dg

La régie foncière de la Wilaya d’Alger veut récupérer le siège du MDS

DIA-21 février 2018: Le parti MDS (Mouvement démocratique social) a annoncé hier dans une conférence de presse que ...