L'Algérie noyée par plus de 52 tonnes de cannabis marocain - DIA
29246
single,single-post,postid-29246,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Drogue

L’Algérie noyée par plus de 52 tonnes de cannabis marocain

DIA-04 mars 2018: L’Algérie continue d’être inondée par le cannabis marocain introduit à partir des wilayas de l’Ouest du pays. Le bilan de l`Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT) relève que 52.609,9 kg de résine de cannabis ont été saisis durant l’année 2017, en Algérie, dont 78,87% dans la région Ouest du pays.
La quantité de résine de cannabis saisie durant l`année 2017 a enregistré une baisse de 51,77% par rapport à la même période de l`année 2016, en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire aux niveaux des frontières, selon les explications d’une source proche de l`Office qui relève que malgré cette baisse les quantités saisies sont toujours « très élevées ».
Selon le rapport, 17,50% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région Sud du pays, 1,94% dans la région Est et seulement 1,69% au centre du pays.
Il faut relever qu’il s’agit des quantités saisies par les services de sécurité au niveau national, sachant que les réseaux criminels et les narcotrafiquants arrivent à tromper la vigilance des services de sécurité. En d’autres termes, s’il y a plus de 52 tonnes de résine de cannabis qui ont été saisies, cela laisse supposer qu’il y a une autre quantité qui a pu être introduite en Algérie, ce qui explique la généralisation de la consommation du cannabis, notamment chez les jeunes gens en Algérie. Le cannabis a été introduit dans les écoles, d’où le danger que représente cette drogue devenue à la portée du premier venu.
 
Mohamed Nassim