L'Algérie rapatriera tout migrant clandestin dont "la nationalité algérienne est établie" - DIA
37381
single,single-post,postid-37381,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ouyahia

L’Algérie rapatriera tout migrant clandestin dont « la nationalité algérienne est établie »

DIA-05 novembre 2018: L’Algérie rapatriera tout migrant clandestin dont la nationalité algérienne est établie, conformément aux normes et principes du Droit international, a affirmé lundi à Alger le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

Intervenant lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le Premier ministre italien Guiseppe Conte, M. Ouyahia a déclaré que « l’Algérie récupérera ses enfants (en situation irrégulière en Italie) dont la nationalité algérienne est établie, conformément au normes et principes du Droit international », précisant que « beaucoup de Maghrébins vont en Italie et se présentent comme étant Algériens ».

Plus explicite, le Premier ministre a indiqué que « plus de 40.000 Algériens résident en Italie de façon légale et il y aurait moins de 900 en situations irrégulière ».

« L’Algérie a signé des conventions datant de 25 ans, régissant le rapatriement d’Algériens catalogués +persona non grata+ dans d’autres pays. Ces conventions exigent que le cas de résidence illégale soit avéré et la nationalité algérienne établie », a poursuivi M. Ouyahia précisant que dans ce cas de figue « l’Algérie se doit de récupérer ses enfants ».

Le Premier ministre a fait état de cas de rapatriement hebdomadaires de 5 à 10 personnes depuis plusieurs pays.

Par ailleurs, M. Ouyahia a réaffirmé la position de l’Algérie « qui refuse d’abriter des camps de rétention de migrants clandestins », soulignant « l’impératif de tarir les sources de la migration illégale ».