DIA | L’ancien Président Bouteflika jeté aux oubliettes
45913
post-template-default,single,single-post,postid-45913,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’ancien Président Bouteflika jeté aux oubliettes

DIA-06 octobre 2019: Au cours de ces deux dernières semaines, des événements ont été commémorés, alors que l’événement qui était majeur au temps de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est passé sous silence.

Le 22 septembre dernier, les douloureux événements de Rais et Bentalha où un carnage a été commis au temps du terrorisme en 1997, ont été commémorés. Avant-hier, ce sont les événements du 5 octobre 1988 qui ont été commémorés. A la différence, des précédentes années, c’est pour la première fois depuis 2005 que l’anniversaire de l’approbation par référendum de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale n’a pas été célébré. Cette Charte avait été approuvée le 29 septembre 2015.

Au temps de Bouteflika, la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale était présentée comme un grand acquis. A ce titre, certaines parties sont allées jusqu’à proposer que l’ancien président soit candidat pour le prix Nobel de la paix !

Mieux encore une cellule d’assistance judiciaire pour l`application de la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale a été créée et était dirigée par un avocat à la cour d’Alger, en l’occurrence Merouane Azzi.

Cette année la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale n’a pas été évoquée à l’occasion du 29 septembre dernier. C’est le premier événement majeur faisant partie de l’ère Bouteflika qui a été ignoré. Cela pour dire que la page Bouteflika est non seulement définitivement tournée, mais à ce rythme, l’ancien Président risque de finir dans la poubelle de l’Histoire…

Amir Hani