DIA | L’ancien secrétaire de Gaid Salah arrêté en Turquie et extradé vers l’Algérie sur ordre du président Tebboune
53467
post-template-default,single,single-post,postid-53467,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’ancien secrétaire de Gaid Salah arrêté en Turquie et extradé vers l’Algérie sur ordre du président Tebboune

DIA-02 août 2020: L’adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira, qui avait fui l’Algérie, est entre les mains des autorités et comparaîtra devant le juge d’instruction militaire demain le 3 août, a indiqué dimanche un communiqué des services de sécurité.

« Sur ordre du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, et en coordination entre nos services de sécurité et les services de sécurité turcs, l’adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira, qui avait fui le pays, a été remis jeudi aux autorités. Il comparaîtra devant le juge d’instruction militaire lundi », précise le communiqué. 

L’adjudant-chef Gharmit Benouira, était l’ancien secrétaire particulier et « la boite noire » du défunt chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah. Originaire de Tissemsilt, dans l’ouest du pays, l’ancien secrétaire de Gaid Salah faisait parler de lui en raison de l’influence anormale qu’il exerçait sur d’anciens hauts gradés de l’armée. Gharmit Benouira était craint même par des hauts gradés qui occupaient des fonctions plus importantes que la sienne.

Il a été arrêté en Turquie et transféré vers l’Algérie jeudi 30 juillet, suite à une collaboration entre les services des renseignements algériens de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et les services de sécurité turcs.

Selon différentes sources, Gharmit Benouira a quitté le territoire national le 5 mars dernier, avec sa femme et ses deux enfants, à partir de l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger, grâce à la complicité de l’ancien patron de la DGSI, Wassini Bouazza, actuellement en prison. L’adjudant-chef Gharmit Benouira est accusé d’avoir « constitué une fortune colossale de façon suspecte », d’avoir tissé des liens « avec des militaires algériens en fuite à l’étranger » à l’image de l’ancien chef de la Gendarmerie Belkcir et d’avoir « fuité des documents et informations secrètes très sensibles du siège du ministère de la Défense ». 

Amir Hani