L'ARPT autorise officiellement l'utilisation du service GPS - DIA
29997
single,single-post,postid-29997,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-GPS

L’ARPT autorise officiellement l’utilisation du service GPS

DIA-20 mars 2018: Dans un communiqué transmis à la rédaction, l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) a annoncé l’entrée en vigueur de la Décision portant cahier des charges définissant les conditions et les modalités d’établissement et d’exploitation de services de radio positionnement et/ou radiolocalisation par satellite, ainsi que les services de géolocalisation par radio.

Autrement dit le service du GPS qui était jusque-là toléré mais non régulé est officiellement ouvert au service commercial. Une bonne nouvelle pour les sociétés qui utilisent déjà ce service et qui l’avaient d’instrument juridique et administratif.   

L’Autorité de régulation invite l’ensemble des opérateurs et prestataires opérant déjà sur le marché national, ainsi que tout autre opérateur ou prestataire, personne physique ou morale, désirant offrir ce type de services à se rapprocher de ses structures, en vue de procéder aux formalités nécessaires pour l’obtention de l’autorisation.

Les éléments constitutifs du dossier de demande d’autorisation sont précisés à l’article 6 du cahier des charges, lequel est disponible en téléchargement sur le site de l’ARPT. Reste à savoir maintenant les sociétés qui vont offrir ce service très pointu de géolocalisation 

Par ailleurs, l’ARPT annonce également dans un communiqué de l’entrée en vigueur de la Décision portant cahier des charges définissant les conditions et les modalités d’établissement et d’exploitation des services d’hébergement et de stockage de contenu informatisé au profit d’utilisateurs distants, dans le cadre de la fourniture de services dits Cloud computing.

L’Autorité de régulation invite l’ensemble des opérateurs et prestataires de services déjà actifs sur ce segment de marché, ainsi que tout autre opérateur ou prestataire, personne physique ou morale, désirant offrir ce type de services à se rapprocher de ses structures, en vue de procéder aux formalités nécessaires pour l’obtention de l’autorisation.

Salim Bey