DIA | L’attaque honteuse d’une universitaire contre Mammeri, Kateb Yacine et la constitutionnalisation de Tamazight (Vidéo)
54838
post-template-default,single,single-post,postid-54838,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’attaque honteuse d’une universitaire contre Mammeri, Kateb Yacine et la constitutionnalisation de Tamazight (Vidéo)

DIA-13 septembre 2020: Après les dérapages débiles de Naima Salhi, voilà qu’une universitaire utilise la tribune du savoir pour s’attaquer gratuitement à l’Amazighité, allant jusqu’à déclarer que celle-ci est un projet sioniste.  

Cette universitaire maladroite s’appelle Nadjwa Aber. Elle est souvent invitée sur les plateaux de télévision pour s’attaquer au MAK et certains mouvements berbéristes. Mais cette fois, elle a visiblement laissé tomber son masque d’intolérante et s’est attaquée à toute la culture amazighe, allant jusqu’à refuser sa constitutionnalisation comme langue nationale. Dans une vidéo postée cette semaine, elle s’attaque ouvertement à la Culture amazighe en présence de plusieurs personnes visiblement choqués par ses propos. Elle indique dans un langage haineux que le projet amazigh est un projet refusé par le peuple et que Mouloud Mammeri et Kateb Yacine ne représentent pour elle et pour le peuple algérien rien du tout.

Un dérapage malheureux et scandaleux venant d’une universitaire et intellectuelle surtout à la veille du référendum sur la nouvelle Constitution qui consacre l’Amazighité comme langue nationale. 

Une sortie médiatique qui risque de rallumer le débat déjà assez chaud entre les opposants et les défenseurs de  l’Amazaghité. 

Pour rappel, le docteur Nadjwa Aber est universitaire et chercheuse dans les études stratégiques et sécuritaires 

Amel Bouchaib