DIA | Le fils de l’ancien président égyptien Morsi meurt d’une crise cardiaque
45186
post-template-default,single,single-post,postid-45186,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le fils de l’ancien président égyptien Morsi meurt d’une crise cardiaque

DIA-05 septembre 2019: Abdullah Morsi, fils du défunt président égyptien Mohammed Morsi, est décédé mercredi des suites d’une crise cardiaque, a rapporté l’agence Anadolu, citant une source proche de la famille.

Abdullah Morsi, fils du défunt président égyptien Mohammed Morsi, est décédé mercredi des suites d’une crise cardiaque, a rapporté l’agence Anadolu, citant une source proche de la famille.

Son père serait également décédé d’une crise cardiaque au cours d’une audience. La télévision d’Etat du pays a annoncé mardi matin que Morsi « souffrait d’une tumeur bénigne, était sous surveillance médicale continue et que sa mort avait été provoquée par une crise cardiaque ».

Il a été enterré à Nasr City, à l’est du Caire.

Morsi a été élu président en 2012, mais avait été évincé par un coup militaire un an plus tard. L’armée avait écrasé le mouvement des Frères musulmans dans le cadre d’une répression majeure, arrêtant Morsi et de nombreux autres dirigeants du groupe, toujours en prison et subissant de nombreux procès depuis le coup d’État.

Les relations de la Turquie avec le Caire se sont détériorées après que l’armée égyptienne, alors dirigée par al-Sissi, a chassé Morsi. Erdoğan avait alors fermement condamné l’éviction de Morsi.

Amnesty International et d’autres groupes de défense des droits de l’homme avaient appelé à une enquête exhaustive, transparente et complète concernant le décès de Morsi et avaient soulevé un grand nombre d’interrogations concernant son traitement en prison. Le gouvernement égyptien avaient alors rejeté les accusations selon lesquelles ce dernier aurait été maltraité.