DIA | Le moustique tigre envahit plusieurs wilayas en l’absence d’un plan de prévention
45791
post-template-default,single,single-post,postid-45791,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le moustique tigre envahit plusieurs wilayas en l’absence d’un plan de prévention

DIA- 28 septembre 2019: Le moustique tigre a envahi plusieurs wilayas du Nord du pays durant les derniers mois pour se multiplier de manière dangereuse et alarmante. Des cas de piqûres ayant causé des complications cutanées à plusieurs  citoyens ont été signalées dans divers établissements hospitaliers.

Des médecins et des spécialistes en dermatologie ont déjà tiré la sonnette d’alarme dans le but d’attirer l’attention des autorités locales et du ministère de la Santé pour lancer un programme de prévention et de lutte contre cet insecte, originaire du continent asiatique.

Toutefois force est de constater l’absence d’un plan de prévention de la part des collectivités locales et du ministère de la Santé qui sont aux abonnés absents. Plusieurs médecins ayant traité des patients, victimes de piqûres de ce moustique  invasif ont déploré cette situation. Ils ont fait savoir qu’ils avaient déjà les services du ministère de la Santé, notamment la direction de prévention, laquelle n’a pris aucune initiative pour sensibiliser les citoyens contre cette inceste et encore moins prendre des mesures de lutte contre la propagation du moustique tigre.

Selon les médecins, les enfants et les personnes ayant la peau sensibles sont les plus vulnérables aux piqûres du moustique tigre.  Le moustique tigre transmet des maladies comme la dengue, le chikungunya et le virus zika qui sont des infections virales dont les complications peuvent parfois entraîner la mort.

Mohamed Nassim