Le petit Amine retrouvé sain et sauf: Les dernières révélations - DIA
1349
single,single-post,postid-1349,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
amine

Le petit Amine retrouvé sain et sauf: Les dernières révélations

DIA-02 novembre 2015 à 08h52: Après plus de deux semaines de captivité le petit Amine a été retrouvé sain et sauf ce matin. Le petit était retenu par un de ses kidnappeurs dans une villa près de la maison des orphelins dans le quartier de Lavigerie à El Harrach. Selon les premières informations, l’enfant a été kidnappé par un homme proche de la famille qui devait une somme importante d’argent à son père Mohamed, frère de Yazid Yaricheme, président de la section football de la JSK. L’homme a été arrêté, alors que son complice court toujours. Selon certaines sources les deux hommes s’était disputés sur le sort réservé à l’enfant. L’affaire avait pris des proportions importantes et tous les services de sécurités étaient mobilisés pour élucider cette affaire. Un  dénouement heureux pour cette affaire qui a soulevé un tollé dans la société algéroise, créant une psychose dans toutes les écoles et les collèges de la capitale.  

amine d

Selon la télévision Ennahar, le kidnappeur était un ami proche de la famille. Ce dernier changeait sa voix pour exiger une rançon à la famille. La gendarmerie aurait grâce à un procédé technologique nouveau, détecté l’auteur réel de cette voix transformée.  Selon les mêmes sources, cet ami proche qui a kidnappé l’enfant aurait même accompagné le père à la Gendarmerie pour déclaré la disparition de l’enfant et a même participé à la marche de soutien pour la libération de Amine.

En 2013, le kidnapping puis l’assassinat de deux garçons de la nouvelle ville Ali Mendjeli, à Constantine, précédé d’autres enlèvements, suivis de viols et assassinat, a créer le débat sur la nécessité ou non d’instaurer la peine de mort. Avant le cas d’Amine, Anès Berdjem de Mila, âgé de 5 ans, avait été enlevé et son corps a été retrouvé une semaine plus tard dans une forêt située au lieudit Djermane, à 7 km à l’est de la ville d’El Eulma. Il y a quelques jours une tentative d’enlèvement d’un enfant a été avortée au Télemly, à Alger.

Amel Bouchaib 

Envoyer un commentaire