DIA | Le procès d’Ouyahia et Sellal ouvert au public mais pas aux chaînes TV
47119
post-template-default,single,single-post,postid-47119,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le procès d’Ouyahia et Sellal ouvert au public mais pas aux chaînes TV

DIA-01 décembre 2019: Les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que trois anciens ministres de l’Industrie,  Abdeslam Bouchouareb (en fuite), Youcef Yousfi et Mahdjoub Beda comparaîtront demain lundi devant le juge d’instruction au niveau du tribunal Abane-Ramdane à Alger centre. Ils comparaîtront en tant qu’accusés dans des affaires liées au montage des véhicules en Algérie. Les hommes d’affaires impliqués qui comparaîtront également devant la justice, sont le patron de KIA-Algérie, Hacen Arbaoui, le multimilliardaire qui commercialise les marques de véhicules chinois et aussi patron de N’gaous et autres produits ainsi que Mohamed Bairi, ancien vice-président du FCE et P-dg du groupe IVAL.

Ces hommes d’affaires étaient privilégiés et bénéficiaient des largesses du Pouvoir pour l’octroi des marchés et le transfert des devises ou ce qui est appelé le blanchiment d’argent. Ils avaient des relations directes avec Sellal et Ouyahia lesquels instruisaient les ministres pour les aider et bénéficier ainsi d’indus avantages.

Tout ce beau monde des affaires et du trafic en tous genres sera jugé à partir de ce lundi au tribunal de Abane-Ramdane où il sera certainement difficile de se frayer un chemin et de se procurer une place. Il y aura certainement une affluence record dans la mesure où les citoyens auront à cœur de voir ces oligarques comparaître devant la justice.

Pour rappel, quand Ouyahia avait été convoqué, il avait failli provoquer des émeutes. Des citoyens, avec boites de yaourt à la main étaient venus voir l’ancien Premier ministre comparaître devant la justice. Il était entré au tribunal, alors que des citoyens étaient venus l’insulter et le conspuer pour se réjouir de sa comparution devant la justice.

Toutefois, le jugement de ces accusés ne sera pas retransmis sur les chaînes TV, comme cela s’était passé en Egypte lors de la comparution de l’ancien Président Hosni Moubarek. Il sera permis aux citoyens d’assister car la séance se déroulera devant le public, mais sans caméras.

Quelques 20 avocats représenteront la défense des accusés. C’est dire que le procès s’annonce long et durera plusieurs jours.  

Amir Hani