Législatives 2017 : la bourde du ministre des Affaires religieuses - DIA
18141
single,single-post,postid-18141,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Mohamed-Aïssa

Législatives 2017 : la bourde du ministre des Affaires religieuses

DIA-17 avril 2017: Le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa, a appelé les imams à sensibiliser les citoyens pour une forte participation aux élections législatives du 4 mai prochain. Or, les partis politiques ainsi que le Pouvoir en Algérie ont toujours appelé à ne pas impliquer la mosquée dans la politique. Plus grave encore, des imams sont candidats à la députation et ce serait une maladresse s’ils lancent des appels à une forte participation aux législatives en plein campagne électorale.
En réaction à la sortie de Mohamed Aissa, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a voulu minimiser l’appel du ministre, le considérant comme un travail de proximité de la mosquée.
 
Amir Hani 
 

Envoyer un commentaire