L'Egypte, le Liban et le Maroc sélectionnés au Festival de Cannes 2018 - DIA
30870
single,single-post,postid-30870,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-CANNES ARABES

L’Egypte, le Liban et le Maroc sélectionnés au Festival de Cannes 2018

DIA-12 avril 2018: Les films en course du 8 au 19 mai pour la Palme d’or a été dévoilée ce jeudi matin par Thierry Frémaux, le délégué général du Festival. Et surprise deux films arabes sont en compétition officielle: Capharnaüm de Nadine Labaki, pour le Liban et – Yomeddine Abou Bakr Shawky pour l’Egypte. 

Dans la section Un certain regard, la cinéaste franco-marocaine Meryem Benm’Barek, présentera son film “Sofia” pour le compte du Maroc. Il s’agira de la première projection cannoise d’un film marocain depuis “Much Loved” de Nabil Ayouch en 2015. Un autre pays arabe est présent également dans cette section « Mon tissu préféré » de la Syrienne Gaya Jiji. C’est la première sélection à ce niveau de compétition d’un film syrien présent à Cannes. 

L’Algérie qui avait remporté la Palme d’or en 1975 pour « Chronique des années de braises » de Mohamed Lakhdar Hamina et le Prix d’interprétation en 2007 pour le film « Indigènes », pourrait être absente. L’année dernière, c’est le film de Karim Moussaoui En attendant les hirondelles, qui avait été sélectionné pour la course à la Caméra d’or dans la section Un certain regard. L’année d’avant en 2016, le court métrage de Damien Ounouri « Kindil El bahr », était également présent dans la section de la « Quinzaine des réalisateurs ».    

Comme chaque année presque le cinéma algérien est absent de la compétition officielle. On attendra la sélection des films pour la Quinzaine des réalisateurs et la semaine de la Critique qui sont des compétitions organisées en marge du Festival de Cannes, pour savoir si le cinéma algérien sauvera l’honneur.   

Cannes a reçu un nombre de films record de films : 1.906 longs-métrages, « tous visionnés ». 

Le jury sera présidé cette année par l’actrice australienne Cate Blanchett, figure de proue de la lutte contre le harcèlement sexuel, six mois après le scandale Weinstein qui a fortement secoué le monde du cinéma. Elle sera la douzième femme à se voir confier ce rôle dans l’histoire du festival.

Salim AGGAR 

Les films retenus pour la Sélection officielle cette année sont :
– Everybody Knows (Asghar Farhadi, avec Javier Bardem et Penelope Cruz)
– En guerre (France – Stéphane Brizé)
– Dogman (Italie – Matteo Garrone)
– Le livre d’image (France – Jean-Luc Godard)
– Asako 1 & 2 (Japon – Ryusuke Hamaguchi)
– Plaire, aimer et courir vite (France – Christophe Honoré)
– Les filles du soleil (France – Eva Husson)
– Ash is Purest White (Chine – Jia Zhangke)
– Shoplifter (Japon – Hirokazu Kore Eda)
– Capharnaüm (Liban – Nadine Labaki)
– Burning (Corée du Sud – Lee Chang-dong)
– Black Klansman (États-Unis – Spike Lee)
– Under the Silver Lake (États-Unis – David Robert Mitchell)
– Three Faces (Iran – Jafar Panahi)
– Zimna wojna (Pologne – Pavel Pavlikovsky)
– Lazarro Felice (Italie – Alice Rohrwacher)
– Yomeddine (Egypte – A. B. Shawky)
– Leto (Russie – Kirill Serebrennikov)

Dix ans en Thaïlande – Aditya Assarat, Wisit Sasanatieng, Chulayarnon Sriphol & Apichatpong Weerasethakul
The State Against Mandela and the others – Nicolas Champeaux et Gilles Porte
Le grand cirque mystique – Carlo Diegues
Les âmes mortes – Wang Bing
A tous vents – Michel Toesca
La Traversée – Romain Goupil
Un homme de parole – Wim Wenders
Arctic – Joe Penna (Séance de minuit)
Gongjak – Yoon Jong-Bing (Séance de minuit)
• Hors compétition
Solo: A Star Wars Story – Ron Howard
Le grand bain – Gilles Lellouche
• Un certain regard
Gräns (Border) – Ali Abbasi
Sofia – Meyem Benm’Barek
Les chatouilles – Andréa Bescond & Eric Métayer
Long day’s journey into night – Bi Gan
Manta – Nandita Das
A genoux les gars – Antoine Desrosières
Girl – Lukas Dhont
Gueule d’ange – Vanessa Filho
Euphoria – Valeria Golino
Rafiki – Wanuri Kahiu
Mon tissu préféré – Gaya Jiji
Die stropers – Etienne Kallos
In my room – Ulrich Köhler
El angel – Luis Ortega
The Gentle indifference of the world – Adilkhan Yerzhanov