BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

L’Entv sur les traces d’Al Jazeera au détriment de Lamamra (Vidéo)

DIA- 22 décembre 2016: On appelle cela les aléas du direct.  L’émission de politique internationale présentée par le journaliste Karim Boussalem, « Dairet Edhou » diffusée en direct sur l‘ENTV, a connu un incident diplomatique qui risque d’avoir des conséquences sur l’avenir de ce programme. En effet, la rédaction de l’émission qui voulait équilibrer le débat sur le dossier épineux de la Syrie a invité à intervenir en direct de Londres le journaliste et opposant syrien, Bessam Jaara. D’emblée, ce dernier s’est attaqué ouvertement et en direct au ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra qui avait qualifié la reconquête d’Alep par le régime de Bachar Al-Assad comme une « cuisante défaite du terrorisme ». 

Voyant que l’opposant syrien avait de mauvaises intentions, le présentateur de l’émission Karim Boussalem intervient pour stopper les attaques en demandant à l’intervenant de ne pas déformer les propos de Lamamra, avant de lui redonner la parole. Une erreur, puisque il a permis à Bessam Jaara d’argumenter ses propos en leur donnant une force et une conviction : « Je décris des faits ? Lorsque le ministère des Affaires étrangères dit que l’armée syrienne a repris son autorité alors qu’il sait très bien que les milices confessionnelles iraniennes, irakiennes et libanaises ont reconquis Alep et occupent Alep. Il sait bien que l’armée russe a détruit Alep. Il déforme les faits et trahit le peuple algérien et soutient à un criminel ».

Contre toute attente, la direction de l’information dirigée par Nadir Boukabess n’a pas coupé l’antenne à l’intervenant insolent, donnant ainsi une image d’une télévision ouverte au débat contradictoire. Entre l’intervenant syrien opposé à la politique algérienne dans le dossier syrien et l’invité algérien Smail Debèche, le professeur en science politique, très électrique et habitué aux polémiques sur les plateaux des télévisions étrangères, la guerre fait rage. Pour la première fois, la télévision algérienne est devenue un plateau de débat ouvert et franc, un peu à la Faycal Kassem d’Al Jazzera avec son émission célèbre El Itidjah El Mouaakiss. Mais au détriment de qui ? …..du ministre des affaires étrangères Lamamra.

Salim Bey      

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Hicham aboud

Hichem Aboud « insulte » l’Algérie après une visite au Maroc !

DIA-15 mai 2017: Le Maroc se bat bec et ongles contre l’investiture  de la sénatrice ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *