BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Les chaînes privées menacées de disparition par la directive de Sellal

DIA-23 mai 2016: « Sur la soixantaine de médias concernés, cinq seulement sont réglementairement accrédités. Tout le reste relève de l’informel. » Cette phrase du premier ministre Abdelamalek Sellal a le mérite d’être claire. Mais quelles sont ces chaînes que le premier ministre vise? Hormis les cinq chaînes possédant des autorisations, il y a pourtant que 10 chaînes qui activent réellement sur le sol algérien et qui possèdent des bureaux et des représentations

KBC

Il est clair que la première chaîne concernée par cet avertissement politique est la chaîne rachetée par le fils du patron de Cevital, Malik Rebarb: KBC, appartenant au groupe El Khabar. Le ministre de la communication Hamid Grine a tenu à rassurer hier, « l’Etat n’a pas l’intention de fermer le quotidien El Khabar », mais aucune indication n’a été fournie concernant l’avenir de la télévision. La chaîne qui n’a pas d’influence importante dans le paysage audiovisuel national, entend se réveiller pour ce mois sacré, en produisant le programme satirique Jornane Gosto, connu pour ses parodies sur les membres du gouvernement et plus particulièrement le premier ministre Sellal.

El Bilad Tv

La chaîne Islamiste appartenant à l’homme d’affaire Djemai, le financier du patron de Taj Amar Ghoul est dans la ligne de mire du département de Hamid Grine. Ses nombreux reportages critiques envers le gouvernement lui ont valu d’être dans la liste des chaînes à surveiller comme le lait sur le feu. La chaîne diffuse également des films et des programmes sans autorisation des ayant droits.

Beur TV

Depuis le divorce politique de Reda Mihegueni avec le premier Ministre Sellal, Beur TV a changé radicalement de ligne politique, passant de chaîne pro-gouvernement à une télévision radicale dans l’opposition. Adoptant une ligne éditoriale très virulente, envers le premier ministre et certains membres du gouvernement, Beur TV s’est attirée les foudres de guerre du Sérail. L’affaire Djezzy, le passage du député islamiste Hassan Arribi, qui s’est présenté comme le porte parole du général Toufik, le soutien au groupe des 19, ont été autant d’arguments poussant à la fermeture des bureaux de cette chaîne de droit français illégalement ouverte à Alger.

El Adjwa Tv 

La chaîne privée El Adjwa pourrait également fermer en raison de l’implication de son directeur dans une affaire de justice. Depuis l’emprisonnement de son principal patron, la chaîne est en perte de vitesse. Ajouter à cela la perte de son principal sponsor, Miloud Chorfi qui s’est totalement démarqué de cette chaîne qui était mise à la disposition du RND. La chaîne n’a aucune existence administrative ni juridique. Elle est également réputée pour le piratage des films et des programmes étrangers.

El Haddaf TV

La chaîne de sport la plus regardée des algériens, a fait l’objet de plusieurs avertissement de la part de la FAF mais aussi de la part des instances sportives internationales. En effet, la chaîne diffuse sans autorisation des images des matchs et buts du football national et international. La chaîne devrait se conformer au cahier de charges ou disparaître.

Numidia News 

La chaîne de l’homme d’affaires Mahiedine Tahkout a envoyé plusieurs fois des demandes pour obtenir une autorisation légale d’exercer sur le territoire national, mais il ne l’a jamais obtenu. Ses déboires dans le FCE et ses relations tendues avec Bouchouareb ont conduit l’homme d’affaires à abandonner sa chaîne, qui a baissé d’audience et de rythme et qui pourrait être fermer ou vendu prochainement.

Index Tv, Salam Tv et Hogar Tv 

Enfin, il y a ses petites télévisions off shore, comm l’Index Tv, Salam Tv ou encore Hogar Tv qui n’ont plus de financement adéquats et qui pourraient disparaître dans les mois à venir.

Salim Bey 

DIA-chaînes privées

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Ali Aya

 Ali Aya : les caméras cachées «la yadjouz» (Vidéo)

DIA-20 juin 2017: L’imam de la Grande mosquée d’Alger (JamAâ Lekbir), Ali Aya, a prononcé ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *