DIA | Les portraits de Sellal et Ouyahia toujours accrochés au Palais du gouvernement, Tebboune réhabilité
48294
post-template-default,single,single-post,postid-48294,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les portraits de Sellal et Ouyahia toujours accrochés au Palais du gouvernement, Tebboune réhabilité

DIA-18 janvier 2020: Les portraits des deux anciens Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia, sont toujours accrochés au niveau du hall principal du Palais du gouvernement. Les deux portraits figurent aux côtés des anciens chefs de gouvernement et Premiers ministres qui se sont succédé à ce poste.

Ces deux anciens Premiers ministres sont actuellement en prison et ont été condamnés par la justice, Ouyahia à 15 ans de prison et Sellal à 12 ans de réclusion. Ils sont impliqués dans l’affaire de montage automobile ayant causé des pertes de plus de 128 milliards DA au Trésor public, ainsi que de dilapidation de derniers publics et d’abus de fonctions.

Le passage de ces deux Premiers ministres à la tête du gouvernement représente un point noir dans l’Histoire de l’Algérie indépendante, dans la mesure où il s’agit d’une première dans les annales du gouvernement. En d’autres termes, leurs portraits ne devraient pas figurer aux côtés des autres anciens chefs de gouvernement et Premiers ministres et devraient de ce fait être enlevés. 

En revanche, le portrait de l’actuel président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui a été Premier ministre du 25 mai au 15 août 2017, est accroché. Son portrait a été carrément supprimé au temps de l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

Ce dernier avait succédé à Tebboune dans des conditions que tout le monde connait. Abdelmadjid Tebboune s’était attaqué à l’époque aux oligarques, à leur tête Haddad et les frères Kouninef qui étaient derrière son éviction. C’est ainsi que son portrait a été enlevé par Ouyahia, lequel a été replacé par les mêmes oligarques.

Amel Bouchaib