BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

L’étonnant reportage du magazine marocain Telquel sur la jeunesse algérienne

DIA-20 août 2016: Étonnant reportage du magazine marocain pourtant sérieux Telquel, qui a publié ce 19 août, un ubuesque portait sur l’Algérie sous le titre « la jeunesse algéroise rêve d’ailleurs« , signé par Sofiane Sbiti un journaliste qui est visiblement pas un spécialiste de l’Algérie. Dans son introduction, le journaliste ose dire que des milliers de jeunes choisissent de laisser derrière eux Alger « la blanche » pour aller n’importe où, en Australie ou en Europe et …..au Maroc». Depuis quand les algériens rêvent-ils de vivre au Maroc? Dans son reportage le journaliste marocain qui n’est pas sorti d’Alger-Centre a résumé la jeunesse algérienne à ses quelques rencontres infortunes : Sidali Kouidri Filali, un des fondateurs du mouvement Barakat, Soufiane un habitant d’El Biar et Amazigh un chanteur inconnu. Peut-on réaliser un reportage en se fiant seulement aux témoignages de trois jeunes. Peut-on d’ailleurs juger la jeunesse algérienne sur la base des habitants de sa capitale?

Dans son reportage visiblement mal écrit et surtout mal documenté, il s’en prend à deux symboles bien clair de l’Algérie: le parti FLN, dont il conteste l’omniprésence sur les murs, et le président Bouteflika dont il critique encore la présence au pouvoir. Son reportage sur la jeunesse est totalement biaisé: il écrit notamment: « Pour sortir à Alger, il faut être riche ou s’adapter« . Bref un reportage d’un journaliste, guidé par les jugements et les appropries, qui visiblement n’a pas regarder dans son rétroviseur, à vous de juger.

Amir Hani

DIA-Telquel reportage

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-MACRON WELL COM

Visite de Macron en Algérie: L’Elysée zappe les télés algériennes

DIA-06 décembre 2017: La visite de Macron en Algérie a créé une concurrence féroce entre les ...

Un commentaire

  1. je viens de lire l’article de TelQuel, journal connu pour être contre le Makhzen et je n’ai rien trouvé d’exagéré. Il dépeint la réalité d’Alger tel que vécue par des millions d’algérois.
    personnellement, je me suis retrouvé dans cette juste description de la vie algéroise. ne soyez pas plus royaliste que le roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *