BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

L’icone pour l’affiche des élections législatives est …..américaine.

DIA-16 mars 2017: C’est la polémique du moment. L’icone qui est utilisée dans la campagne d’affichage pour sensibiliser au vote lors les élections législatives, après enquête, n’est pas algérienne. C’est une radio privée de Constantine qui avait révélé l’anomalie sur les réseaux sociaux. La fille portant le voile est en fait …une américaine, qui a posé pour le site américain Shutterstock, un microstock qui offre des photographies et des clips sans redevance, mais soumis aux termes de l’une des deux licences proposées par la société (standard ou supérieure). Chaque photographie proposée peut être obtenue par abonnement limité ou sur demande.

C’est une pratique normale pour les agences de publicité internationales installées en Algérie. Si certaines figures de la campagne sont algériennes d’autres sont récupérées sur des sites de bases de données photos.  Pour ce qui est de la fille voilée, l’agence n’a visiblement pas réussi à trouver la personne adaptée avec le standard de beauté voulu. C’est pourquoi cette même boite de communication qui s’est chargée de la conception de l’affiche s’est retrouvée dans l’obligation de recourir à des photos étrangères. C’était le cas pour cette campagne, puisque la fille voilée était disponible sur le site dans la catégorie « arab ». Le comble est que cette photo est utilisée sur le site du ministère de l’intérieur pour appeler les algériens à voter. L’infographe a dû changer la couleur du voile du bleu vers le vert, et de rajouter une main avec le bulletin de vote (Visiblement la main est celle d’un homme, pas celle d’une femme, puisqu’elle ne porte pas de bague). C’est ça les miracles de Photoshop.

DIA-Shutterstock

DIA-PHOTO

Ce n’est pas la première fois qu’une agence fait polémique sur une photo qui n’est pas prise en Algérie. Il y a quelques années, une agence internationale avait utilisé une photo prise au Maroc pour représenter des supporters algériens. L’affaire avait fait polémique et l’affiche retirée.

Salim Bey

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-RAM DJIBOUHA

L’agence pub de la RAM pique le titre d’une chanson algérienne comme slogan

DIA-15 novembre 2017: L’agence publicitaire de la RAM, qui serait selon certaines sources  l’agence SAGA communication, qui a lancé ...

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Cela dure depuis longtemps et cela concerne non seleument les personnes mais aussi les paysages, les rues, les routes,….tous ne sont pas Algériens a 100 %.

    Donc, il faut tous simplement mettre une règlementation qui oblige les publicitaires à produire en Algérie, avec des Algériens et Algériennes, dans un environnement Algérien etc,…surtout quand le produit est fabriquer en Algérie.

    Salutations

    RM

  2. C’est tout simplement honteux et c’est une atteinte à notre dignité et fierté collective.Imaginez un bébé blond comme neige avec des yeux bleus , où tout indique que c’est petit poupon étranger, collé machinalement sur une publicité nationale .Et ce n’est pas pour diversifier qu’on fait ça .C’est par ignorance et par complexe.Y compris pour tout le reste.Et souvent le produit avec son support humain ne vont pas ensemble .D’où incompétence et manque de gout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *