L'Imam Ali Aaya s'insurge contre la mauvaise interprétation du Coran (Vidéo) - DIA
26747
single,single-post,postid-26747,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ali Aata

L’Imam Ali Aaya s’insurge contre la mauvaise interprétation du Coran (Vidéo)

DIA-30 décembre 2017: L’imam prédicateur Ali Aaya qui assistait au débat entre les deux théologiens sur le texte religieux entre la modernité et la tradition, s’est insurgé avant même l’ouverture du débat en criant que le « Coran n’est pas un patrimoine, c’est une parole de Dieu ». En effet, l’imam a réagi à l’introduction du modérateur qui a comparé le Coran au patrimoine religieux. Ce qui a mis hors de lui l’Imam connu pour ses interventions verbales agressives. L’Imam a perturbé le débat et créé un vaste brouhaha avant même le débat contradictoire. Et malgré les intervention de Mohamed Yaagoubi, le directeur du journal El Hiwar, le prédicateur a poursuivi ses cris et a quitté la salle de conférence en colère.  L’image est depuis  partagée sur les réseaux et suscite un large débat, où certains refusent de revenir au temps de l’Ex Fis.   

Le débat a été organisé au siège du journal arabophone El Hiwar ce samedi 30 décembre à 10h30. Le débat était une confrontation intellectuelle entre le docteur Lakhdar Rebahi et Saïd Djabelkhir, islamologue proche du penseur Mohamed Arkoun. Une foule importante de curieux, de journalistes, de politiques et d’intellectuels était présente à cette conférence qui s’est déroulée dans de bonnes conditions et un débat intellectuel serein.  

Salim bey