BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Lions d’El Taref: un spécialiste en mammifères conteste la présence de fauves

DIA-28 octobre 2017: L’information qui a circulé sur la mise à mort des lions d’EL Taref a fait réagir les protecteurs des animaux et des spécialistes, parmi eux  le Docteur Mourad Ahmim Enseignant chercheur a l’université de Bejaia, spécialiste en mammifères et chauves souris, qui nous a exposé son expertise sur ces cas curieux.     

« Cette semaine une information concernant la présence d’un couple de lions dans la région d’el karma, dans la Wilaya d’el tarf a été colportée, et elle a même été passée sur deux télévisions privées.
Les responsables de la DGF Direction générale des forets ont même annoncé la présence d’un seul lion et qu’il était suivi par les agents du parc national d’el Kala et du parc animalier de Brabtia.
Nous avons eu à nous procurer des photos d’empreintes de pas de l’animal, et après analyse faite par nous même, et par deux imminents scientifiques en l’occurrence le Dr Farid Belbachir, de l’université de Bejaia qui fait un excellent travail sur le guépard, ainsi que par le Dr Koen De Smet, ancien enseignant à l’Institut national agronomique, et qui travaille dans de groupe d’intérêt sur la Biodiversité saharo-sahelienne, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il ne s’agissait pas d’empreintes de lion, ni de panthère, mais probablement de celles d’une hyène.
Nous avons été étonnés de retrouver des photos de deux lions abattus au Yémen et considérés comme étant les lions d’el kerma sur un journal online. Ces différents journaux n’ont pas vérifié la véracité de leur information, ni cherché à mieux comprendre, car un lion ne tombe pas comme ca du ciel, on a parlé de lions en provenance de Tunisie, mais nos amis et voisins Tunisiens nous auraient surement avertis.
Les conséquences de cette affaire sont multiples, sur les réseaux sociaux on traite les forestiers de tueurs et criminels alors qu’ils n’ont abattu aucun animal et ils font un travail tres noble. Les habitants de la région sont sous l’effet de la peur et probablement il y aura des parents qui n’enverront pas leurs enfants à l’ecole par peur pour leur vie, et ainsi de suite.
Maintenant concernant la hyène, s’il s’agit bien sur d’une hyène, elle sera surement traquée, et ce n’est pas de sa faute si elle s’est rapprochée des villages à la recherche de nourriture dans les multiples dépotoirs qui entourent nos villes.
Si cette hyène est toujours dans la région, il faut faire en sorte qu’elle regagne son habitat qu’est la foret, et la capturer ne servira à rien, il suffit de l’éloigner des villages.
Nous espérons que cette présente contribution fera en sorte de montrer qu’il y a des spécialistes qui ne demandent qu’à être consultés pour travailler en collaboration avec les services forestiers et les collectivités locales, et aussi proposer des solutions plausibles et viables, au service du bien être de la population, et aussi pour la protection de notre Biodiversité qui est sérieusement menacée. »
Docteur Mourad Ahmim Enseignant chercheur a l’université de Bejaia, spécialiste en mammifères et chauves souris

DIA-PATES DF DIA-PATES

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-PERE DE LA VICTIME

Un enfant qui s’adonnait au jeu La Baleine bleue s’est suicidé à Sétif

DIA-16 novembre 2017: Un enfant de 11 ans qui s’adonnait au jeu de La Baleine ...