Le livre de Salah Guemriche sur Israël interdit au «Maghreb-Orient des livres »  de Paris   - DIA
39759
single,single-post,postid-39759,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-mAGHREB LI

Le livre de Salah Guemriche sur Israël interdit au «Maghreb-Orient des livres »  de Paris  

DIA-01 février 2019: Le Salon «Maghreb-Orient des livres » qui se tiendra du 8 au 10 février prochain à Paris, commence par une polémique. En effet, un livre écrit par un auteur algérien a été interdit dans ce plus important salon littéraire pour les auteurs du Maghreb et d’Orient, il s’agit  d’«Israël et son prochain, d’après la Bible» de Salah Guemriche qui est l’auteur de dictionnaires sur l’origine arabe de mots français. L’essai qu’il vient de sortir en France n’a pas été retenu par le Maghreb du livre organisé par l’association Coup de soleil et l’IREMMO à l’HDV de Paris. La nouvelle a créé une grande interrogation chez certains auteurs algériens. L’écrivain qui s’est exprimé sur sa page facebook, en s’interrogeant sur l’origine de cette interdiction : «De qui, de quelle structure émane une telle décision de censure?» se demande Salah Guemriche. «Soit de la Mairie de Paris (qui organisa «Tel-Aviv sur Seine» à Paris, en août 2015, un an pile après les massacres de Gaza. Soit de la direction de COUP DE SOLEIL qui s’occupe de ce salon littéraire à la Mairie de Paris ; soit du CRIJF, qui, s’agissant d’Israël, veille sur tout ce qui se publie au pays dit «de Voltaire » , dans la presse comme dans l’édition. Une interdiction qui n’a fait réagir que quelques auteurs algériens dont Mohamed Balhi qui a dénoncé cette décision scandaleuse. Salah Guemriche a répondu à Balhi en déclarant que cette affaire ne dérange personne à Paris, chez les habituels défenseurs de la Libre-pensée. « Ce qui dérange, c’est que voilà un essai qui parle du judaïsme dans le texte, et qui jette une lumière sur l’Israël d’aujourd’hui, sans donner aux gardiens du temple de quoi accuser l’auteur d’antisémitisme. » précise l’auteur. Effectivement, le curieux silence de certains auteurs, éditeurs et surtout médias algériens dont un site spécialisé dans la littérature algérienne renseigne sur l’impact d’un certain lobby dans le monde de la littérature algérienne francophone.

Dans la présentation du livre « ISRAEL ET SON PROCHAIN » publié aux Editions de l’Aube en 2018, l’auteur Salah Guemriche précise en sous-titre de son livre qu’il l’a écrit « d’après la Bible et autres textes d’auteurs juifs anciens et contemporains ». En effet il s’en dégage pour le lecteur le sentiment d’une grande érudition qui ne peut manquer d’avoir donné lieu à un travail considérable. On imagine bien que la raison en est l’importance de l’enjeu, et le cheminement de Salah Guemriche est en effet rattaché continûment à la volonté de tirer au clair ce qu’il en est, selon le judaïsme biblique, des relations entre le peuple juif et ses voisins.

Amir Hani