Des locaux transformés en permanences électorales contre 20 millions de centimes - DIA
24882
single,single-post,postid-24882,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-LOCALES 2017

Des locaux transformés en permanences électorales contre 20 millions de centimes

DIA-07 novembre 2017: La campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre prochain enregistrent des faits plutôt insolites en raison des procédés utilisés par les partis politiques dans l’espoir d’attirer d’hypothétiques électeurs. Des partis politiques ou des candidats recourent à la location de locaux commerciaux qu’ils transforment en permanences électorales.
Les prix de la location varient entre 50 000 DA (5 millions de centimes) et 200 000 DA 20 millions de centimes), en fonction de l’emplacement du local. A l’évidence, les locaux les plus convoités et donc les plus chers sont situés au centre-ville d’Alger, notamment dans les boulevards et artères très fréquentés de la capitale.
A titre d’exemple, à El Achour (Draria) c’est une boulangerie qui est transformée en permanence d’un parti politique. Des kiosques ou les bureaux-tabacs ont été aussi transformés en permanences ! 
D’autres commerces gardent le statut de commerces mais acceptent de coller gratuitement les photos du candidat de la région en espérant bénéficier de baisses d’impôts ou de facilités administratives. 
Amir Hani