DIA | Luciana Lamorgese : L’Italie aspire à « renforcer davantage » ses relations avec l’Algérie
54901
post-template-default,single,single-post,postid-54901,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Luciana Lamorgese : L’Italie aspire à « renforcer davantage » ses relations avec l’Algérie

DIA-15 septembre 2020: L’Italie aspire à « renforcer davantage » ses relations avec l’Algérie, a indiqué mardi à Alger la ministre italienne de l’Intérieur, Mme Luciana Lamorgese, qui effectue une visite en Algérie.

« Nous avons réitéré notre volonté de renforcer davantage notre relation avec l’Algérie qui date depuis longtemps déjà », a déclaré Mme Lamorgese à la presse, à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Elle a précisé, à ce propos, que sa visite constitue également une « opportunité » pour réitérer la volonté de son pays de coopérer avec l’Algérie dans plusieurs domaines.

Mme Lamorgese a, en outre, relevé avoir abordé avec le Président Tebboune la coopération entre les deux pays dans le domaine sécuritaire et dans le domaine de la Protection civile en cas de sinistres et de catastrophes naturelles

Par ailleurs, la ministre italienne a indiqué avoir exprimé au président de la République l’appréciation de son pays pour « cette nouvelle page qui s’ouvre en Algérie ».

Elle a également indiqué avoir présenté les « remerciements » de l’Italie à l’Algérie pour l’aide qu’elle lui a envoyée lorsqu’elle a été confrontée à l’épidémie du coronavirus.

Tout en estimant que cette visite sera « suivie par d’autres », Mme Lamorgese a indiqué que le Président Tebboune l’a chargé de transmettre ses salutations à son homologue italien Sergio Mattarella.

Par ailleurs, elle a exprimé, lors de son entretien avec le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud,  le souhait de son pays d’établir une coopération « plus large » avec l’Algérie.

« Je suis convaincue que nous avons jeté les bases d’une nouvelle coopération bilatérale entre nos deux pays qui travaillent constamment dans le cadre du partenariat et de l’esprit d’amitié », ay-elle ajouté.

L’Algérie et l’Italie disposent de tous les atouts pour aller de l’avant dans nos relations, à travers une large coopération dans divers domaines notamment pour ce qui est des flux migratoires et de toutes les aides que pourrait apporter la protection civile, a-t-elle dit, saluant l’expertise exceptionnelle de la protection civile en matière de séismes et des situations d’urgence.