BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Lutte contre le terrorisme au Sahel : 4ème plénière algéro-canadienne à Alger

DIA- 23 novembre 2016 — Les coprésidents du Groupe de travail sur le renforcement des capacités dans la région du Sahel du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (FMLT/GCTF), l’Algérie et le Canada, organisent, du 28 au 30 novembre 2016, au palais des nations à Alger, la quatrième réunion plénière du Groupe, a rapporté aujourd’hui un communiqué de l’Ambassade du Canada à Alger. 

Cette quatrième plénière dressera un bilan des efforts de coopération et de renforcement des capacités concernant les cinq domaines prioritaires identifiés dans le programme de travail du Groupe de travail sur le Sahel (GTS), à savoir : la sécurité des frontières, le renforcement de la coopération juridique et judiciaire, la coopération policière, la lutte contre le financement du terrorisme et la mobilisation communautaire.

Un atelier d’experts sur les plans nationaux pour la prévention de l’extrémisme violent et du terrorisme sera  aussi organisé, du 27 au 29 novembre, en marge de la plénière.

L’Algérie est un partenaire incontournable du Canada dans la lutte contre le terrorisme. L’Algérie et le Canada co-président le groupe de Le Groupe de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (FMLT/GCTF) depuis sa création en 2011, et ont tenu trois plénières à ce jour, à Alger en 2011 et 2015 et à Oran en 2013. Le groupe de travail sur le Sahel constitue un cadre privilégié pour traduire l’excellence des relations entre l’Algérie et le Canada, notamment l’engagement envers la paix et la sécurité, la stabilité et la démocratie.

La plénière sera une occasion pour discuter les étapes à prévoir et les possibilités de collaboration seront envisagées dans le contexte du plan de travail général, mais elles devront viser spécifiquement à soutenir la mise en œuvre effective de la Résolution 2178 du Conseil de sécurité des Nations Unies (RCSNU) axée sur le phénomène des  « combattants terroristes étrangers », et à déterminer comment promouvoir la mise en œuvre des bonnes pratiques du GCTF et poursuivre l’intégration du Plan d’action du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention de l’extrémisme violent. À l’issue de cette discussion, le programme de travail du GTS sera actualisé pour l’année 2017.

Enfin l’atelier des experts sera axé sur le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent, le rôle des organisations gouvernementales et non gouvernementales dans l’élaboration et la mise en œuvre des plans d’action nationaux, les lignes directrices et bonnes pratiques relatives à l’élaboration de stratégies nationales de lutte contre l’extrémisme violent, les perspectives en matière de politiques, de pratiques et de plans nationaux. Cet atelier s’adresse aux praticiens qui participent, au niveau national, au maintien de l’ordre, à l’administration de la justice et à la lutte contre le terrorisme. Il vise à les sensibiliser et à partager les meilleures pratiques en matière d’élaboration de plans d’action nationaux pour la lutte et la prévention de l’extrémisme violent. L’atelier mettra en exergue l’approche sociétale recommandée par le Plan d’action du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention de l’extrémisme violent. Il s’inspirera également du Mémorandum d’Ankara sur les bonnes pratiques pour une démarche multisectorielle à l’égard de la lutte contre l’extrémisme violent ainsi que des Lignes directrices et bonnes pratiques relatives à l’élaboration de stratégies nationales de lutte contre l’extrémisme violent du centre Hedayah.

R.N

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-ouyahia

Ouyahia prend ses fonctions et espère être à la hauteur de la confiance du président

DIA-16 août 2017: Ahmed Ouyahia, nommé mardi au poste de Premier ministre par le président ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *