DIA | Manœuvres militaires navales conjointe algéro-russe à Alger
46959
post-template-default,single,single-post,postid-46959,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Manœuvres militaires navales conjointe algéro-russe à Alger

DIA-24 novembre 2019: Un détachement de trois navires de guerre de la Marine russe a quitté, dimanche le port d’Alger, après sa participation à la manœuvre navale conjointe algéro-russe 2019, organisée du 21 au 23 novembre en cours au niveau de la Façade maritime centre, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Dans le cadre de l’exécution du programme de coopération bilatérale algéro-russe au titre de l’année 2019, approuvé par le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire (ANP), un détachement de trois navires de guerre de la Marine russe a appareillé, ce dimanche 24 novembre 2019 du port d’Alger, après sa participation à +la manœuvre navale conjointe algéro-russe 2019+, organisée du 21 au 23 du mois en cours au niveau de la Façade maritime centre (1ère Région militaire) », précise le communiqué.

« Cet exercice, qui a vu l’engagement par le Commandement des Forces navales d’un groupe de bâtiments de guerre, de moyens aériens et d’un groupe d’assaut des fusiliers marins, a été exécuté en trois (3) étapes incluant des réunions techniques, des entrainements à quai, des manœuvres tactiques et des opérations d’interdiction maritime, ainsi que la mise en place d’un Centre des opérations maritimes conjoint algéro-russe (CMOC) dédié à la conduite de l’exercice », ajoute la même source.

« A ce titre, il convient de signaler que l’exécution de ce genre d’exercices périodiques, contribuera à la consolidation des capacités des deux parties dans le domaine de la coopération maritime, à travers des actions communes permettant de faire face à d’éventuels menaces ou dangers pouvant porter atteinte à la sécurité maritime », souligne le communiqué.