Massacre de dauphins au large des côtes algériennes (Vidéo) - DIA
29619
single,single-post,postid-29619,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-massacre dauphin

Massacre de dauphins au large des côtes algériennes (Vidéo)

DIA-11 mars 2018: On savait que des dauphins étaient massacrés en Algérie mais on n’avait aucune image. Un citoyen algérien originaire de Blida qui se déplaçait dans un bateau rapide a découvert un dauphin mort lacéré et a tenu à dénoncer ce massacre à visage découvert dans une vidéo.  

Le citoyen qui montre le corps du dauphin, le ventre ouvert affirme que ce sont les pêcheurs qui pèchent l’espadon qui ont coupé les nageoires de ce dauphin pour les vendre aux chinois installés en Algérie.   

Dans sa colère, le citoyen interpelle les garde-côtes et le ministère de la pêche pour lutter contre ces trafiquants devenus sans scrupules. 

Il y a quelques temps le président du Comité national des marins pécheurs, Hocine Bellout avait  recensé pas moins de 30 dauphins tués après avoir été capturés par des pécheurs utilisant des filets dérivants au niveau de Skikda, Jijel et Beni Saf (Ain Témouchent), a-t-il affirmé, lors d’une conférence de presse tenue ce dimanche au siège de l’Ugcaa à Alger. 

«L’Algérie est l’un des rares pays où l’on continue à utiliser les filets dérivants. Pourtant notre pays est signataire des conventions internationales qui prohibent l’utilisation de ces filets», a-t-il relevé. 

Le filet dérivant est une technique de pêche qui capture les espèces non ciblées par les pêcheurs dont les dauphins et autres mammifères marins et qui menacent les ressources halieutiques. 

Amel Bouchaib