BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Les médecins résidents refusent les propositions du Premier Ministre

DIA-04 février 2018: Le feuilleton des résidents se poursuit avec chaque jour son lot de bouleversement. Pour débloquer la situation le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasballaoui avait annoncé l’instauration d’une prime des collectivités locales aux médecins-résidents, dans le cadre du service civil et cela sur proposition du Premier ministre,Ahmed Ouyahia. Cette annonce a été faite dans une allocution d’ouverture de la rencontre de la commission intersectorielle négociant avec le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), précisant que la fourchette de cette prime « n’a pas encore été arrêtée ».

Mais quelques heures après, le Collectif représentant les médecins résidents en Algérie a rejeté les nouvelles propositions faites par le Premier ministre Ahmed Ouyahia afin d’apaiser une situation tendue depuis des mois.

Le Camra a en effet rejeté les deux propositions phares soumises par le Premier ministère, à savoir, la réduction des spécialités concernées par le service civil obligatoire de 67 à 20, et la mise en place d’une prime d’installation. Le mouvement de grève pourrait se poursuivre encore. 

Le ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui a appelé ce dimanche les médecins résidents à reprendre le travail le plus vite possible et a écarté toute éventualité d’augmenter les salaires. Déclarations faites en marge de l’installation d’une commission ad hoc chargée de trouver des solutions à la crise née de la grève des médecins résidents. 

Le ministre a indiqué que son département « ne fermera jamais les portes du dialogue, mais il ne peut travailler sans se référer aux lois de la République et à la réglementation en vigueur dans son secteur », faisant notamment allusion au service civil. « Nous avons réglé grâce à ce cadre juridique certaines préoccupations », a déclaré le ministre, précisant que la Commission intersectorielle, va étudier également « les différents dysfonctionnements » que rencontre le secteur de la santé, dont les problèmes de transport et le manque de matériels et celui du service civil.

« La commission devra formuler, lors de cette rencontre, d’autres propositions », a-t-il dit, rappelant que son département aspire à « réorganiser le système de santé ».

Soulignant par ailleurs, l’importance de travailler dans le calme et la sérénité, M. Hasballaoui a appelé les médecins-résidents à « reprendre le travail dans l’immédiat ».

Les médecins-résidents représentés par le CAMRA exigent également des autorités le droit à une formation de qualité, la révision du statut général du résident, le droit aux œuvres sociales et la discussion sur les revendications des spécialistes en biologie clinique en ce qui concerne l’agrément d’installation à titre privé.

Amel Bouchaib  

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-QODS

Les Etats-Unis défient l’ONU et décident d’ouvrir son ambassade à Jérusalem en mai

DIA-23 février 2018: L’ambassade des Etats-Unis en Israël sera officiellement transférée de Tel Aviv à ...