Les messages de condoléances tardifs de Mohamed VI et de Macron à l'Algérie - DIA
30912
single,single-post,postid-30912,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-MACRON Mohamed VI

Les messages de condoléances tardifs de Mohamed VI et de Macron à l’Algérie

DIA-13 avril 2018: C’est connu les messages de condoléances en diplomatie ont leur importance quand ces derniers arrivent en retard. C’est ce qui est arrivé pour les messages de condoléances des chefs d’Etat du Maroc et de la France.  

En effet, le roi du Maroc Mohammed VI a adressé son “message de condoléances et de compassion” au président algérien, Abdelaziz Bouteflika, suite au crash d’un avion militaire à Boufarik, qui a fait 257 victimes, qu’en fin de journée de ce jeudi 12 avril vers 18h sur l’agence MAP. Le message du souverain marocain a été même envoyé après le message de condoléances de son premier ministre Saad-Eddine El Othmani. Ce retard de présentation des condoléances des autorités marocaines est intervenu aussi en même temps qu’une campagne haineuse des médias marocains déclenchée aussitôt après le drame,  critiquant l’Algérie d’avoir transporté dans l’avion crashé des partisans du Polisario.  A noter aussi que le ministre des affaires étrangères marocain Nasser Bourita n’a pas présenté de message de condoléances à son homologue Abdelkader Messahel, comme c’est d’usage dans la diplomatie.  

Malgré la proximité, le Maroc a attendu plus de 24h pour manifester son soutien et présenter ses condoléances au président Bouteflika et au peuple algérien, alors que le président Tunisien Béji Caïd Essebsi a exprimé ses condoléances dans un communiqué de presse quelques heures seulement après  la catastrophe. Même réaction pour le Premier Ministre canadien Justin Trudeau et la directrice générale de l’OIF la canadienne Michaëlle Jean qui ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, via Twitter le jour même de la catastrophe.  

Si la réaction des marocains n’a pas trop surpris les autorités algériennes, c’est le retard accusé par le président français Emmanuel Macron qui a suscité des réactions en coulisses. En effet, le message de condoléances du Président Emmanuel Macron a été envoyé ce vendredi seulement en fin de matinée, par l’ambassadeur Xavier Driencourt.  Ainsi le message de Macron est intervenu trois jours après la catastrophe et alors que le message de condoléances du Quai d’Orsay a été transmis par l’Ambassade de France à Alger, le jour du drame.   

Salim Bey