Messahel a bel et bien prononcé son intervention à l’ONU en langue arabe (Vidéo) - DIA
36311
single,single-post,postid-36311,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Messahel-ONU

Messahel a bel et bien prononcé son intervention à l’ONU en langue arabe (Vidéo)

DIA-04 Octobre 2018: Balayant d’un revers les reproches de plusieurs parlementaires et politiciens islamistes faits au ministre Abdelkader  Messahel et leur référence suspecte à la Loi fondamentale,  une source onusienne, très proche des milieux diplomatiques algériens,  répond aux jacasseries islamistes de façon frontale et insiste à juste titre sur la mission première des représentants diplomatiques et politiques, en privilégiant l’efficience.

Ainsi, en réponse à une question sur les critiques de Abderrazak Makri, chef de file du MSP, qui reprochait à Abdelkader Messahel une intervention à l’ONU, dans le cadre de la 73ème Assemblée générale, prononcée en langue française, et constituant, selon ses dires, «une offense et une atteinte» à la « souveraineté nationale », notre source s’est montrée très offensive, en déclarant que « l’intervention officielle au nom de l’Algérie à l’événement phare à la faveur duquel Abdelkader Messahel est intervenu à la 73ème AG de l’ONU s’est faite en langue nationale », contrairement à certains chefs de délégations arabes qui ont  effectué leurs interventions dans la langue de Shakespeare, comme c’est souvent le cas.  C’était toujours le cas lors des précédentes interventions du chef de la diplomatie algérienne à la tribune de l’ONU; comme l’atteste la vidéo ci-dessous lors de la 72e AG de l’ONU. La vidéo de son intervention le 25 septembre dernier a été postée sur la chaîne Youtube de l’ONU doublée en anglais mais dans son introduction le MAE a commencé son discours en arabe et l’a poursuivi jusqu’à la fin.  

Par contre, l’intervention en français du ministre Messahel à un deuxième événement consacré au 100ème anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, figure de proue du combat pour la liberté et la dignité des peuples, se déroulait quant à lui devant un auditoire anglophone et francophone en marge de la 73ème AG de l’ONU, c’est-à-dire qu’il ne revêtait aucun caractère officiel, d’où l’ignorance criarde des islamistes algériens du fonctionnement des institutions internationales et des véritables sacerdoces d’une institution comme l’ONU. De plus le décor n’était pas le même puisque 

Lors de son intervention dans ce « side event», et s’inspirant de l’œuvre du Président Abdelaziz Bouteflika, le Ministre Messahel a transmis avec force le  message de l’Algérie, rappelant les mots historiques de Madiba, qui saluait à Alger la formation militaire qu’il y a reçue et la fierté d’avoir connu cette Algérie , terre des causes justes.

C’est cela l’essentiel, le reste, c’est entrer dans des jacasseries sans fin.

Salim Bey