BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le ministre de la communication Kaouane révèle le montant des dettes d’Al Fadjr

DIA-20 novembre 2017: Le ministre de la communication, M.Djamel Kaouane a réagi, pour la première fois aujourd’hui à la grève de la faim de la directrice d’Al-Fadjr, Mme Hadda Hazem, en révélant  les montants de la recette de ce quotidien arabophone au titre de la publicité institutionnelle ainsi que les dettes du même titre envers les imprimeries publiques.

« Le journal de Mme Hadda Hazem a bénéficié de pas moins de 76 milliards de centimes de publicité octroyée par l’entreprise nationale d’édition et de publicité (ANEP) en 8 ans. Et que rien que durant les sept premiers mois de l’année 2017, Al-Fadjr a reçu en recette publicitaire quelque 4 milliards de centimes, a notamment déclaré le ministre de la communication, qui s’exprimait sur cette affaire à l’occasion d’une conférence de presse animée en marge de l’inauguration du siège social de l’ANEP à Ouled Fayet.

Le ministre a également révélé que les imprimeries publiques attendent 10 milliards de centimes du même journal. Quant à la maison de la presse, Al-Fadjr lui doit 300 millions de centimes puisque durant 13 années de location seule une mensualité a été réglée.

Cette première réponse du Ministre de la Communication intervient au moment où la directrice d’Al-Fadjr avait décidé, ce lundi de mettre fin à sa grève de la faim entamée depuis le 13 novembre dernier pour dénoncer la décision de priver son journal de la publicité institutionnelle qui aurait été prise, selon elle, pour ses prises de positions politiques exprimées sur France 24.

Dans une réponse au ministre Hadda Hazam a affirmé qu’elle n’a « jamais pris un seul centime de l’entreprise d’Al-Fadjr en dehors de son salaire mensuel ». Elle a également indiqué que les dettes du quotidien n’atteignent pas les 10 milliards de centimes annoncés par le ministre mais sans qu’elle ne donne le montant exact.

La directrice d’Al-Fadjr qui n’a pas apprécié les révélations publiques du ministre de la Communication, sur la gestion de son quotidien, a demandé au ministre de divulguer en même temps les chiffres relatifs à la publicité publique de tous les journaux, affirmant qu’il y a quelques titres qui ont obtenu 120 milliards de centimes en une année avec la publicité publique et non en huit ans.

La directrice d’Al Fadjr Hadda Hazem ira même jusqu’à menacer le ministre de la Communication de poursuite judiciaire parce qu’il l’a accusée de détourner l’argent d’Al-Fadjr. 

Avec ses dernières révélations et surtout cet échange virulent entre le ministre de la Communication et Hadda Hazem, l’affaire Al Fadjr risque de connaitre le même sort que El Djazair News, qui a vu la l’arrêt  pure et simple du quotidien après l’échec d’un règlement entre les deux parties. 

Un comité de soutien à Hadda Hazem qui était né pour soutenir la directrice d’Al Fadjr et qui avait comme objectif de rencontrer le ministre de la Communication pour le règlement de cette affaire voit d’ores et déjà sa mission se terminer.    

Salim Bey  

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

Ahmed Achour

Décès d’Ahmed Achour l’un des doyens de la presse sportive

DIA-14 décembre 2017: Ahmed Achour, ancien journaliste sportif au quotidien à El Moudjahid, qui a ...