Le ministre des Finances s'emmêle les pinceaux quand il parle de l'impôt sur la fortune - DIA
26828
single,single-post,postid-26828,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-RAOUYA

Le ministre des Finances s’emmêle les pinceaux quand il parle de l’impôt sur la fortune

DIA-02 janvier 2018: Quand le ministre des Finances, Abderrahmane  Raouya, s’est mis à parler de l’impôt sur la fortune, il a été soumis à un exercice dans lequel il s’est emmêlé les pinceaux. Invité de la Chaîne 3 de la Radio nationale ce mardi matin, Raouya a indiqué qu’ «il est possible que l’impôt sur la fortune soit introduit dans la loi de finances de 2019». Une belle échappatoire pour le ministre dont les arguments ne sont pas du tout convaincants.
Quand il a été acculé par les questions des auditeurs, le ministre s’est caché derrière les députés de l’APN, en affirmant que ce sont ces derniers qui ont bloqué l’impôt sur la fortune ! On aurait souhaité que ces députés aient aussi le courage de bloquer les augmentations des prix des carburants et de certains produits interdits à l’importation.
Mohamed Nassim