DIA | Mohcine Belabbas convoqué par la Gendarmerie nationale suite à la mort d’un ouvrier dans son domicile
52340
post-template-default,single,single-post,postid-52340,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mohcine Belabbas convoqué par la Gendarmerie nationale suite à la mort d’un ouvrier dans son domicile

DIA-25 juin 2020: Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabbas a été convoqué, ce jeudi, par la Gendarmerie nationale suite à la mort d’un ouvrier marocain au niveau du chantier de construction d’une villa de Mohcine Belabbas à Djenane Sfari (Birkhadem, Alger).

Il s’agirait d’une affaire suspecte dans la mesure où la mort de cet ouvrier a été signalée suite à un appel téléphonique anonyme et par Mohcine Belabbas, selon des chaînes TV qui ont rapporté l’information.

Le président du RCD a été auditionné par la Gendarmerie, en attendant sa comparution devant le procureur de la République. La Gendarmerie nationale a précisé que Mohcine Belabbas a été auditionné en tant que simple citoyen et pas en tant que président du RCD. En d’autres termes, il ne s’agit pas d’une affaire politique.

En ce sens, le président du RCD n’a pas encore réagi sur sa page facebook à cette convocation.

Aussi, la convocation de Mohcine Belabbas coïncide avec la mise en demeure adressée par le ministère de l’Intérieur au RCD suite aux violations « récurrentes et flagrantes » de la Constitution, la législation et la réglementation en vigueur, l’accuse tacitement d’abriter les activités et des militants du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie que dirige Ferhat Meheni.

La mise en demeure précise que les violations relevées sont principalement l’atteinte aux spécificités et symboles de l’Etat, permission à une organisation illégale tendant à porter atteinte à l’unité nationale de faire des déclarations tendancieuses lors d’une réunion publique autorisée au Parti, exploitation du siège du parti pour la tenue de réunions par une organisation non agréée. Le communiqué fait allusion au mouvement séparatiste MAK.

Réagissant au communiqué du ministère de l’Intérieur, le président du RCD a écrit sur sa page facebook  que la « missive en question se termine par des menaces explicites de dissolution du RCD ».

Mohamed Nassim