Le mouvement Ennahdha tunisien dément une médiation entre Alger et Rabat - DIA
31917
single,single-post,postid-31917,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-ghanouchi

Le mouvement Ennahdha tunisien dément une médiation entre Alger et Rabat

DIA-13 mai 2018: Le chef de Cabinet de la présidence du mouvement Ennahdha Fawzi Kammoun a démenti sur les médias tunisiens, les rumeurs circulant sur une tentative de médiation entre Alger et Rabat opérée par le président du parti Rached Ghannouchi.

Dans un article publié mardi, un média arabe avait annoncé, en citant une source diplomatique algérienne, que le président du parti Ennahdha Rached Ghannouchi avait contacté le Chef du gouvernement marocain Saad-Eddine El Othmani ainsi que le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia pour “freiner la dégradation des relations entre l’Algérie et le Maroc”.

Selon média en question, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia aurait refusé cette médiation.

Une source au ministère des Affaires étrangères tunisien contacté par un média maghrébin affirme que “seuls le président de la République -garant de la politique étrangère- et le ministre des Affaires étrangères -chef de la diplomatie- auraient pu éventuellement proposer une telle médiation”.

“Mais, la Tunisie ne rentre pas dans les affaires des pays et encore moins de deux pays frères comme l’Algérie et le Maroc” a-t-il estimé.

A noter aussi que le chef du gouvernement marocain Saad-Eddine El Othmani a démenti avoir été contacté à ce sujet, comme l’a déclaré le porte-parole du gouvernement marocain Mustapha El Khalfi au cours d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement de ce jeudi 10 mai.