Naima Salhi, la femme qui offre une image négative de l'Algérie (Vidéo) - DIA
34313
single,single-post,postid-34313,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-naima-salhi

Naima Salhi, la femme qui offre une image négative de l’Algérie (Vidéo)

DIA-03 août 2018: La députée et présidente du Parti de l’équité et la proclamation (PEP) Naima Salhi, qui s’est faite une très mauvaise réputation sur les réseaux sociaux comme une anti-kabyle et une anti-démocrate, s’est livrée les derniers temps à un dérapage très grave envers la communauté africaine et subsaharienne des migrants présente sur le sol algérien.   

Invitée par la chaîne arabophone El Bilad TV, fin juillet, (La seule télévision qui accepte  de l’accueillir sur son plateau) s’est livrée à un grave dérapage sur les africains les accusant des pires maux, notamment de propager des « maladies et la sorcellerie », tout en appelant à prévenir cette « catastrophe ».

« Avant, on était un pays de transit, par lequel ces Africains passaient pour arriver en Europe, mais maintenant, on est devenu un pays de résidence, et ces Africains ramènent avec eux les maladies et la sorcellerie » avait déclaré notamment la députée controversée.  

Ces propos ont déclenché l’indignation des internautes qui se sont dits scandalisés par cette déclaration « raciste » aux accents haineux « dignes de l’extrême droite ». Une position anti-migrants incendiaire qui a déjà heurté les algériens, et qui s’ajoute aux différentes polémiques révélées en Algérie sur le traitement des migrants. Avec ces déclarations Naima Salhi offre une nouvelle image négative de l’Algérie. 

Amel Bouchaib