BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Navigation par GPS en Algérie: Qu’est devenu le projet?

DIA-16 juillet 2017: Il a été promis par le passé, mais rien de concret n’est observé jusque-là.  La généralisation du GPS (Global Positioning System)  est un projet qui devait voir le jour à l’horizon 2016, mais qui toutefois semble être remis aux calendes  grecques.

En effet, le lancement de ce système de géolocalisation et de navigation au grand public était tributaire de la clôture de l’opération de baptisation des rues, cités, places publiques et édifices dans les wilayas du pays initiée par le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Une opération qui devait se terminer au bout d’une année. La navigation par GPS devait quant à elle etre concrétisée début 2016. Or on est aux portes de l’année 2018 et toujours rien.  
D’ailleurs, il est important de faire la distinction entre la géolocalisation et la navigation par GPS. Ainsi, la géolocalisation permet d’identifier l’emplacement d’un véhicule, alors que la navigation par GPS concerne les routes et les itinéraires à emprunter.  En  Algérie la navigation par GPS n’est pas permise aux particuliers mais juste aux entreprises  qui doivent obtenir une autorisation de deux ministères, à savoir  de l’Intérieur et des Transports.  Ainsi, l’on se demande qu’est devenu ce projet  tant souhaité par la population et  tant promis par les autorités? En toute vraisemblance le projet semble être remis dans le placard.  Parmi les raisons de ce retard  serait que le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales avait d’autres préoccupations plus pressantes. A savoir les élections législatives organisées en mai dernier, et l’organisation des élections locales en novembre prochain. En d’autres termes, le moment est mal choisi pour parler de GPS. Cela en dépit du fait que le Ministre M.Noureddine Bedoui est un homme porté sur les nouvelles technologies et la modernisation 
En attendant que cette technologie voit le jour, l’Algérie continue d’accuser un énorme retard dans le domaine des nouvelles technologies, et ce, juste par rapport à nos voisins, en l’occurrence la Tunisie et le Maroc.
Lamine Réda  
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-GAZ DE FRANCE

Afin de vendre son gaz: L’Algérie exerce des pressions sur l’Union Européenne

DIA-22 septembre 2017: Par ces temps durs caractérisés  par la chute des prix du pétrole, l’Algérie toujours ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *