Novak : "La Russie n’a pris aucune décision relative à une augmentation de la production" - DIA
35922
single,single-post,postid-35922,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Novak

Novak : « La Russie n’a pris aucune décision relative à une augmentation de la production »

DIA-24 septembre 2018: La Russie n’a pris aucune décision concernant la mise sur le marché de ses capacités supplémentaires « très importantes », a affirmé dimanche à Alger le ministre russe de l’Energie, Alexander Novak.

A une question d’une journaliste lors d’une conférence de presse conjointe animée au terme de la 10eme réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep (JMMC) tenue à Alger, M. Novak a expliqué que « le gouvernement russe se penchait sur la question des capacités supplémentaires très importantes, mais qu’aucune décision n’a été prise pour l’instant « .

S’agissant de la réunion d’Alger, le ministre russe a estimé que le dialogue « riche et constructif  » qui a marqué la réunion des pays de l’Opep et des non Opep, prouve leur volonté à parvenir un marché davantage plus stable.

« Nous avons réussi et prouvé que nous maîtrisons la conformité (de l’engagement pour le respect du niveau de production). Les débats de la réunion d’Alger prouvent que nous partageons un intérêt commun et l’envie d’avoir un marché beaucoup plus stable et beaucoup plus visible »,a-t-il soutenu.

A une autre question sur la compensation du quota de production de l’Iran, soumise à des sanctions américaines, il a répondu que l’intérêt de l’économie mondiale exige qu’il ait un équilibre du marché pétrolier, rappelant que la demande en matière d’énergies primaires sera appelée à augmenter au cours des 20 prochaines années.

« Les pays qui ont œuvré à augmenter la production du brut se sont accordés la responsabilité de veiller à la stabilité du marché mondial. Nous l’avons fait dans l’intérêt des producteurs mais aussi des consommateurs » a-t-il-ajouté.

Novak a, par ailleurs, affirmé que « la porte est ouverte pour les pays qui souhaitent se joindre aux efforts des pays Opep et non Opep « œuvrant pour le bien de toute la planète ».

Les participants à la conférence de presse ont annoncé que la 11ème réunion des pays de l’Opep et non Opep se tiendra le 11 novembre prochain à Abu-Dhabi aux Emirats Arabes Unis.