DIA | Omar Ghrib insulte Bachi et l’accuse de n’avoir rien donné au MCA
41680
post-template-default,single,single-post,postid-41680,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Omar Ghrib insulte Bachi et l’accuse de n’avoir rien donné au MCA

DIA-12 avril 2019: Le controversé et mystérieux Omar Ghrib n’a pas froid aux yeux quand il accuse Zoubir Bachi de n’avoir rien donné au MCA. Celui que les supporters appellent «le chauve» s’est permis d’insulter Bachi, l’emblématique capitaine d’équipe du MCA qui avait remporté le triplé en 1976, à savoir la coupe d’Afrique des clubs champions (actuelle Ligue des champions), le championnat d’Algérie et la coupe d’Algérie.
Ghrib n’avait pas eu honte de déclarer que Bachi n’a pas eu l’honneur de travailler avec lui. Triste réalité de voir un illustre inconnu insulter un ancien capitaine d’équipe du MCA qui est de surcroît médecin de formation.
Cela pour dire que ceux qui sont derrière la désignation ou le retour de Ghrib au Mouloudia méritent d’aller en prison ! Pour rappel, Ghrib a été radié par la FAF du monde du football en 2013 quand il avait insulté tous les hauts responsables du pays en empêchant les joueurs du MCA de monter à la tribune officielle pour récupérer les médailles, après la défaite de l’équipe en finale de la coupe d’Algérie.
Gracié en 2016, Ghrib a pu retourner au MCA qu’il a quitté avant d’être rappelé en 2019. Le retour de Ghrib demeure mystérieux dans la mesure où le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour a évoqué «une injonction d’en haut». Ghrib a été désigné directeur général sportif  du MCA, une semaine après l’installation de Bachi et de son bureau pour gérer le club.
Le retour de Ghrib qui avait menacé «de faire sortir le peuple du Mouloudia dans la rue en 2016» continue de susciter des interrogations d’autant plus que cette désignation a fait fuir des figures emblématiques du MCA, à savoir les Bachi, Abdelwahab Zenir et Ameur Benali.
En préférant Ghrib à Bachi, ceux qui sont derrière cette décision veulent clochardiser le MCA, un club qui demeure un grand parti politique en Algérie compte tenu du nombre impressionnant de supporters qu’il draine.
 
Nassim Fateh