Ouyahia parle de la menace de Daech et charge les grévistes (Vidéo) - DIA
28562
single,single-post,postid-28562,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ouyahia

Ouyahia parle de la menace de Daech et charge les grévistes (Vidéo)

DIA-16 février 2018: Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia qui porte aussi la casquette de Premier ministre, n’a pas manqué de charger les médecins résidents et les personnels de l’Education nationale qui ont «inventé la grève illimitée», avertissant que «la loi sera scrupuleusement appliquée».
«Le train de l’anarchie est terminé et il faudra revenir aux normes», a affirmé Ouyahia qui s’exprimait dans un discours prononcé à Biskra ce vendredi après-midi, à l’occasion de la célébration du 21e anniversaire de la création du RND. Il a ainsi accusé les médecins résidents qui sont en grève illimitée depuis novembre dernier de semer l’anarchie.
A travers ses propos, Ouyahia a souligné que le service civil ne sera pas remis en cause et sera maintenu afin de permettre d’assurer les soins aux populations situées dans des zones enclavées, précisant qu’il s’agit d’une dette des médecins vis-à-vis de l’Etat qui les a formés gratuitement. «Il n’y aura pas de désert médical», a-t-il dit.
Ouyahia s’est étonné que les médecins résidents qui sont des médecins généralistes et donc d’un niveau intellectuel élevé, ignorent la loi et optent pour une grève illimitée, laquelle n’existe qu’en Algérie. Pour la précision, les lois du travail en Algérie garantissent le droit à la grève, mais ne parlent aucunement de grève illimitée.
Ouyahia s’est également attaqué aux personnels de l’Education nationale, menaçant en fait le syndicat du CNAPESTE qui persiste dans sa grève illimitée. IL a relevé que ce syndicat a pris en otage des millions d’élèves à travers le territoire national. Des élèves dont les parents sont stressés, notamment ceux qui sont en classe d’examen, a-t-il dit.
En affirmant que la loi sera scrupuleusement appliquée, le SG du RND a menacé les grévistes d’appliquer la loi, c’est-à-dire d’aller vers leur licenciement pur et simple d’autant plus que ces grévistes n’ont pas respecté les étapes préalables qui devaient les amener à choisir le dernier recours, à savoir déclencher la grève.
Daech est aux portes de l’Afrique du Nord
Ouyahia a également fait savoir que les terroristes de Daech qui ont fui l’Irak et la Syrie, se sont redéployés vers l’Afrique du Nord. Il a précisé que l’Algérie est ciblée, en témoignent les quantités d’armes saisies quotidiennement par l’ANP. Des armes que ces terroristes tentent d’introduire à travers les frontières du Sud notamment. Ces terroristes tentent d’introduire ces armes pour les acheminer vers le Nord du pays, a relevé Ouyahia qui a rendu hommage aux efforts de l’ANP et à tous les services de sécurité en Algérie.
Le RND soutient le président Bouteflika
Par ailleurs, Ouyahia a renouvelé le soutien de son parti au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, affirmant que si l’Algérie jouit de l’indépendance financière et surtout de la paix et de la sécurité, cela n’a été possible que grâce à la vision éclairée du chef de l’Etat.
Il a ajouté que les réformes initiées par le chef de l’Etat seront poursuivies et que la politique des subventions sera revue de façon à ce que celles-ci soient ciblées. Ouyahia a en outre annoncé que l’Algérie se dirigera de manière progressive vers un autres système économique dans le but de mettre fin à la politique de l’assistanat et des subventions tous azimuts, l’objectif étant d’inciter les Algériens à se remettre au travail.
Ouyahia a également répondu à la SG du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune qui a appelé à dissoudre l’APN pour aller vers une Assemblée constituante. Il a qualifié l’initiative de Hanoune de complot et de manipulation.
Amir Hani