Ouyahia, Sellal et plusieurs hauts responsables ont quitté ce mercredi la résidence d'Etat - DIA
42461
post-template-default,single,single-post,postid-42461,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Ouyahia, Sellal et plusieurs hauts responsables ont quitté ce mercredi la résidence d’Etat

DIA-15 mai 2019: Plusieurs anciens hauts responsables de l’Etat ont quitté ce mercredi la résidence d’Etat à club des Pins du côté de Sidi Fredj, a-t-on appris de sources sûres. Les premiers à vider les lieux ont commencé à sortir de leurs résidences ce mercredi en début d’après-midi pour aller s’installer dans leurs propres appartements ou villas.
Les premiers à quitter la résidence d’Etat sont les deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. Ils seront suivis dans la soirée par d’autres hauts responsables qui n’occupent plus aucun poste actuellement, à l’exemple l’ancien ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aissa, le président du MPA, Amara Benyounes, l’ancien président du MSP, Boudjerra Soltani et  le président du TAJ, Amar Ghoul.
Plus d’une centaine d’anciens responsables avaient été sommés au début de cette semaine de quitter les villas qu’ils occupent dans la résidence d’Etat Sahel. Ces anciens hauts responsables occupaient des villas à la résidence Sahel aux frais de l’Etat.
Cette décision est intervenue après le limogeage du directeur général de cette résidence, Hamid Melzi qui est actuellement incarcéré à la prison d’El Harrach, accusé de porter atteinte à l’économie nationale et d’espionnage économique. Pour rappel, la résidence d’Etat existe depuis 25 ans et a été érigée au temps du terrorisme.
Amir Hani