Le P/APC de Sidi Moussa agressé par deux frères hier au siège de la Mairie - DIA
29743
single,single-post,postid-29743,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Président-de-l’APC-de-Sidi-Moussa-2-600x330

Le P/APC de Sidi Moussa agressé par deux frères hier au siège de la Mairie

DIA-13 mars 2018: Le président de l’APC de Sidi Moussa, Allel Bouteldja, d’obédience RND, a été sauvagement agressé hier mardi par deux frères résidents dans cette commune du Sud-Est d’Alger. Le Maire de Sidi Moussa a eu trois dents cassées suite à son agression par ces deux individus, alors qu’il se rendait à son bureau, vers 18h.
Le P/APC de Sidi Moussa venait de terminer, avec les autres P/APC du pays, une formation organisée par le ministère de l’Intérieur à l’Ecole nationale d’administration. En fin de journée, Allel Bouteldja a tenu à se rendre dans son bureau pour signer des documents.
Il ignorait que ces deux frères lui avaient tendu un guet-apens pour l’agresser. Il semblerait qu’un de ces deux agresseurs travaille à l’APC de Sidi Moussa et n’aurait pas été payé. Toutefois, cela ne justifie pas cette agression pour laquelle le P/APC de Sidi Moussa a bénéficié d’un arrêt de travail de 15 jours.
Les agressions contre les Maires par des individus sont courantes puisque pas moins de 10 cas ont été déplorés en 2017. Contrairement aux walis, les maires ne possèdent pas de protection rapprochée, certains ne circulent pas seuls pour éviter d’être abordés ou agressés par les citoyens.     
Mohamed Nassim