Parasitage des partis islamistes : après Ghoul, Bengrina affiche son allégeance au Pouvoir - DIA
34525
single,single-post,postid-34525,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Abdelkader-Bengrina

Parasitage des partis islamistes : après Ghoul, Bengrina affiche son allégeance au Pouvoir

DIA-09 août 2018: Les partis islamistes qui s’apprêtent à s’allier en prévision de l’élection présidentielle de 2019 se trouvent parasités par d’autres partis islamistes. En ce sens, l’initiative du MSP est en train d’être diluée par d’anciens cadres dirigeants de ce parti.
Il s’agit du président de Tajamoue Amel el Jazair, Amar Ghoul et le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina. Les deux hommes étaient des cadres dirigeants au sein du MSP au temps du regretté Mahfoud Nahnah. Ils ont également été ministres en tant que membres du MSP. A présent, ils s’opposent aux initiatives de leur parti d’origine et soutiennent le Pouvoir.
Ghoul a déjà annoncé clairement que son parti soutient un 5e mandat du Président Abdelaziz Bouteflika, alors que son ancien compagnon au MSP, Bengrina, a annoncé que son parti participera à la prochaine élection présidentielle « avec son propre candidat ou en soutenant le candidat du consensus ».
Il faut s’attendre à ce que d’autres partis islamistes emboitent le pas à TAJ et au Mouvement El Bina pour détruire une éventuelle alliance des islamistes. 
Mohamed Nassim