BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Au pays des coupures d’eau, d’électricité et de l’internet

DIA-14 juillet 2017: Des coupures d’eau, d’électricité et de l’internet sont enregistrées à travers plusieurs quartiers d’Alger mais aussi dans un nombre de wilayas du pays. Les coupures d’eau et d’électricité sont dues aux  de la canicule qui sévit actuellement dans le pays, a expliqué la société nationale Sonelgaz, alors que celle de l’internet est plutôt volontaire en raison du déroulement de la session spéciale de l’examen du baccalauréat du 13 au 18 juillet.
«En conséquence de la canicule qui sévit sur le territoire national et les feux de forêts qui ont touché plusieurs wilayas du pays, des perturbations locales en matière d’alimentation en énergie électrique ont été enregistrées durant les dernières 24 heures dans plusieurs wilayas», selon un communiqué de Sonelgaz.
«Ces perturbations sont dues essentiellement aux importants appels de charge occasionnés par la sur-utilisation des équipements électriques qui sont à l’origine des défauts enregistrés sur les câbles sous-terrains de moyenne tension, ainsi que les atteintes de tiers qui affectent fortement le fonctionnement du réseau de distribution», ajoute la Sonelgaz.
«Les feux de forêts, qui contribuent à la hausse des températures, affectent également les réseaux aériens et rendent difficile l’accès des équipes de dépannage pour les travaux de rétablissement», note aussi Sonelgaz.
Ces coupures d’électricité affectent aussi le réseau de distribution de l’eau potable, sachant que les stations de pompage fonctionnent avec de l’énergie électrique. C’est dire que les Algériens n’échappent pas aux souffrances, que ce soit en hiver ou en été.
En hiver, les fortes chutes de pluies provoquent souvent des morts et des dégâts matériels considérables. Quant aux rares chutes de neige, elles provoquent souvent des catastrophes. Pour rappel, des projets de construction de logements et autres des travaux publics ont été sérieusement perturbés et les prix des fruits et légumes avaient atteint des records en hiver dernier, suite à la chute des neiges.
La connexion internet connait aussi des coupures, mais celles-ci ne sont pas dues aux feux de forêt et à la canicule, mais au déroulement de l’examen du baccalauréat. Algérie Télécom recourt à la solution de facilité en procédant systématiquement à la coupure de la connexion et au blocage des réseaux sociaux afin d’empêcher la fraude au bac et la publication des sujets des épreuves de cet examen. Une situation qui pénalise les institutions et les entreprises du pays dont la connexion internet est devenue un outil de travail incontournable.
A titre d’exemple, un gérant d’une agence touristique a révélé à DIA qu’il a enregistré un manque à gagner dans la journée de jeudi suite au blocage de la connexion. Il a précisé avoir raté des offres spéciales présentées par certains établissements hôteliers et touristiques avec lesquels il est conventionné. Faute de connexion, il a raté ces offres, sachant que cette situation va durer jusqu’au 18 juillet, dernier jour de l’examen de la session spéciale du bac.
Amir Hani
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-CRANE

Des restes de martyrs exécutés par l’armée coloniale découvert à Adrar

DIA-17 novembre 2017: Après 55 ans d’indépendance, on continue encore d’enterrer nos martyrs que la France ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *