DIA | Perturbations de l’approvisionnement en eau durant l’Aïd : Les explications tardives de SEAAL
44718
post-template-default,single,single-post,postid-44718,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Perturbations de l’approvisionnement en eau durant l’Aïd : Les explications tardives de SEAAL

DIA-14 août 2019: Dans tous les programmes quinquennaux de l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, des budgets colossaux ont été consacrés pour l’amélioration de l’alimentation en eau potable (AEP). Cependant, sur le terrain, c’est le contraire qui se produit dans la mesure où l’AEP des ménages n’est pas à la hauteur des budgets dégagés.

Il est vrai que des efforts ont été consentis en matière de construction des barrages et des retenues d’eau colinéaires ainsi que des stations de dessalement d’eau, mais les coupures d’eau persistent.

A la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger (SEAAL), on invoque «le manque de réservoirs d’eau» et une «consommation exceptionnelle le jour de l’Aid». A cet effet, la SEAAL va procéder à «une analyse de la situation», indique un communiqué de cette société, ajoutant que les résultats de cette analyse seront traduits par un plan d’action d’amélioration.

Pour rappel plusieurs quartiers d’Alger et plusieurs régions du pays avaient connu des perturbation en AEP durant la fête de l’Aid el Adha. Il est à se demander où est parti l’argent dégagé par l’Etat pour améliorer l’AEP à travers tout le pays, ce qui confirme la généralisation de la corruption et de la mauvaise gestion dans la quasi-totalité des secteurs.

SEAAL a tenté de s’expliquer en déclarant que « Les résultats de cette analyse seront traduits par un plan d’action d’amélioration comme ce fut le cas en 2018 pour les communes de l’Est d’Alger qui ont vécu des perturbations chroniques, jouissant aujourd’hui d’une distribution 24h/24 », note le communiqué de SAAL. 

SEAAL confirme le rétablissement total de l’alimentation en eau potable surtout au niveau des communes perturbées durant l’Aïd El-Adha.

« Les niveaux des réservoirs et châteaux d’eau se maintiennent et permettent, sauf incidents imprévus, une distribution en continu 24h/24 », précise SEAAL.

A noter que la Société de distribution a confirmé que « quelques quartiers seulement » des communes de Bouzareah, Cheraga, Draria, El Achour, Eucalyptus et Ouled Fayet ont connu des perturbations dans l’alimentation en eau potable durant les deux jours de fête « malgré le fonctionnement à pleine capacité 24h/24 de l’ensemble de ses installations ».

« A cet effet, et pour parer à toute éventualité, SEAAL a mis en place un dispositif de camions-citernes dans ces quartiers sensibles dès le premier jour de l’Aïd », fait savoir le document relevant « les excellentes conditions » de la distribution de l’eau au niveau des autres communes de la capitale.

De plus, SEAAL assure s’être préparé à cet important événement en sécurisant « bien avant les fêtes » l’ensemble de ses installations de pompage et de distribution.

« Nous avons entamé les deux jours de l’Aïd avec l’ensemble des réservoirs et châteaux d’eau remplis », a affirmé SEAAL, précisant que plus de 1,5 millions de m3 d’eau ont été produites et injectées dans le réseau.

« Cette quantité suffisante pour alimenter les citoyens d’Alger et de Tipasa en temps normal a été consommée en huit (8) heures durant le 1er jour de Aïd « , a-t-elle indiqué.

Selon la même source, des baisses de pression étaient « prévisibles et inévitables » en cette période de grandes chaleurs au lendemain du week end « où la consommation était à son maximum ».