BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le petit Journal de Canal+ commente la coupure internet en Algérie (VIDEO)

DIA-22 juin 2016: Comme à son habitude l’émission du Petit Journal de Yann Barthès diffusé sur Canal+ ne rate aucune occasion pour tirer sur l’Algérie. Il saisit l’affaire de la coupure d’internet pour remettre une couche sur l’Algérie et critiquer les décisions parfois chaotiques de nos responsables. Comme à chaque fois, l’équipe du petit journal s’informe sur la chose en regardant Canal Algérie, oubliant au passage que l’Algérie possède depuis plusieurs chaînes privées qui diffusent des JT en français. La chaîne française s’est faite aider dans son reportage par la journaliste de TSA, Amina Moumaza qui est par la même la occasion la correspondante de TF1 à Alger. La journaliste qui est intervenu par Skype a d’abord expliqué que de nombreux algériens ont détourné cette coupure en utilisant un VPN, avant de commenter à sa manière cette réduction d’internet en dénonçant ce qu’elle définit comme l’incompétence du gouvernement algérien à régler les problèmes de fond.

Yann Barthès a ensuite demandé à Julien Cadot, journaliste dans un site spécialisé Numérama, d’expliquer techniquement comment les responsables algériens ont procédé à la coupure d’internet. A ce propos, il a expliqué avec des mots faciles que les autorités algériennes ont orienté les utilisateurs de facebook vers une page blanche. Mieux encore, le journaliste révèle et ce n’est pas une surprise que c’est Algérie Télecom qui a coupé totalement l’internet le premier jour du BAC. Mais comme cela ne suffit pas pour incriminer les responsables algériens, le journaliste affirme que l’Algérie a commis une entorse au droit international en coupant internet. Yann Barthès a conclu son reportage sur l’Algérie qui a duré plus de six minutes en disant que ce test, permet aux autorités algériennes de couper l’internet dans le besoin, allusion indirecte à une éventuelle manifestation populaire ou incident politique majeure, comme c’était le cas durant le printemps arabe.

Amel Bouchaib

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-RAM DJIBOUHA

L’agence pub de la RAM pique le titre d’une chanson algérienne comme slogan

DIA-15 novembre 2017: L’agence publicitaire de la RAM, qui serait selon certaines sources  l’agence SAGA communication, qui a lancé ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *