BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

La petite fille du Bachagha Bengana, Feriel Furon revient dans un média algérien

DIA-27 septembre 2017: Le passage de l’écrivaine Feriel Furon sur la radio privée algérienne sur web Radio M ce mardi 26 septembre a relancé la polémique déclenchée par la petite fille du Bachagha Bengana.

Interviewée par El Kadi Ihsane sur Radio M, l’écrivaine a également fait la Une du site huffpostmaghreb, qui est édité par le même journaliste algérien. 

Ferial Furon a saisi cette occasion qui lui a été offerte sur un média algérien pour s’expliquer sur son passage polémique en février 2017 à l’émission Bonjour d’Algérie de Canal Algérie déclarant qu’elle s’attendait à un débat contradictoire qui n’a pas eu lieu. Elle reproche à la grande majorité de ceux qui l’ont “violemment critiquée de n’avoir jamais lu son livre”. 

Pour le site huffpostmaghreb, Ihsane El Kadi a lu le livre de Ferial Furon, Si Bouaziz Bengana, dernier roi des Zibans, et offre aux auditeurs de Radio M un entretien contradictoire, sans acharnement mais sans reniements. Le journaliste ne se positionne pas dans le choix de l’écrivain mais essaye plutôt de comprendre le fond de pensée de son auteure.  

Sur les réseaux sociaux, c’est la colère et l’incompréhension. Une lectrice écrit notamment « Monsieur El Kadi Ihsane Vous êtes journaliste et fils de moudjahid si vous le faites pour la liberté d’expression demandez vous si ce Bachagha  » Terroriste » se souciait des droits des.pauvres indigènes qu’il a massacré, spolié, et martyrisé.  Juste pour la mémoire des innocents massacrés par cette crapules vous n’auriez pas dû lui accorder cette interview, c’est la plus belle façon de faire la promotion de son livre sachant que le « SILA » est pour bientôt..La venue de cette femme ces jour-ci n’est pas innocente..

Une autre intervenante dans le débat sur la page facebook de huffpostmaghreb, Yamina Zerdazi Taibi écrit: « C’est un peu comme si Hitler avait un descendant et que les médias israéliens lui donnaient la parole et fassent la promotion de son livre. .franchement. .! »

Enfin dans ce débat, le journaliste et consultant chez radio M, Akram Kherief écrit aussi : « Sérieusement j’ai lu le livre piraté (pas question d’enrichir la progéniture des crapules) et sincèrement si vous aimez l’Algérie lisez le car vous sentirez la. jouissance de voir une crapule crever au milieu de ses femmes et de son fric, le sentir mourir à petit feu est un immense plaisir. »

Si El Kadi Ihsane a fait une bonne opération en interviewant Mme Feriel Furon, pour la radio M, qui est en train de prendre de l’audience, en revanche, il a enfoncé encore plus la petite fille du Bachagha Bengana qui s’est emmêlée les pinceaux en tentant à tout prix de se justifier.

Salim Bey      

  

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dia-immigrants

Expulsion de 2 000 migrants subsahariens selon Amnesty International

DIA-23 octobre 2017: Dans un communiqué rendu public, l’ONG Amnesty International, a annoncé que les autorités algériennes  ...