Pétrole : la Sonatrach et l'espagnol Cepsa vont réaménager un puits en déclin - DIA
27431
single,single-post,postid-27431,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Cepsa

Pétrole : la Sonatrach et l’espagnol Cepsa vont réaménager un puits en déclin

DIA-18 janvier 2018: L’entreprise nationale pétrolière algérienne Sonatrach et le pétrolier espagnol Cepsa ont signé jeudi un contrat portant sur la modernisation et la poursuite de l’exploitation durant 25 ans d’un champ pétrolier dont la production décline en Algérie, selon l’agence APS.

Le contrat porte sur le « réaménagement significatif » et l’exploitation jusqu’en 2043 du champ pétrolifère de Rhoude el Krouf (RKF), dans le bassin de Berkine, à Ouargla (800 km au sud-est d’Alger), déjà exploité depuis 1996 par Sonatrach et Cepsa, indique l’APS.

RKF est considéré comme « mature », c’est-à-dire que sa production est en déclin et qu’il nécessite des investissements et une modernisation pour que son exploitation continue d’être rentable.

Via ce contrat, Sonatrach et Cepsa s’engagent à investir 1,2 milliard de dollars pour réhabiliter les installations existantes et en construire de nouvelles, selon l’APS.

Le programme comprend notamment de doubler le nombre de puits sur le champ, de construire une nouvelle unité de production incluant une unité d’extraction de GPL (Gaz de pétrole liquéfié)et d’augmenter la capacité de traitement de gaz et d’injection d’eau.

L’objectif est « d’augmenter la production de pétrole brut et de produire du GPL pour la première fois à partir de ce gisement, grâce aux nouvelles techniques de récupération des hydrocarbures », écrit l’APS.

Le contrat a été signé à Alger par les PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour, de Alnaft (Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures) Arezki Hocini et de Cepsa Pedro Miro Roig.

Cepsa, présent en Algérie depuis 30 ans, exploite, en partenariat avec la Sonatrach, trois champs dans le Bassin de Berkine: RKF, Ourhoud (ORD, 2e champ le plus important du pays) et Bir El M’sana (BMS), produisant au total plus de 137.000 barils par jour.

Le groupe espagnol a également terminé la phase d’exploration du champ Rhourde er Rouni II, également dans le Bassin de Berkine, et est passé à la phase de développement.

Il possède en outre 11,25% des parts du champ gazier de Timimoun, exploité avec Sonatrach (51%) et le géant français Total (37,75%) et qui devrait commencer à produire un maximum de 5 millions de m3 par jour au printemps 2018.