BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le pétrole termine en hausse à New York, interrogations sur l’Opep

DIA-11 juillet 2017: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi à New York dans un marché s’interrogeant sur les intentions des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires quant à la limitation de leur production.

Le prix du baril de « light sweet crude » (WTI), référence américaine du brut, a pris 17 cents à 44,40 dollars sur le contrat pour livraison en août au New York Mercantile Exchange (Nymex). Il avait débuté la séance en repli.

« Le marché se débat avec les gros titres sur une réunion de (représentants de) l’Opep et de ses partenaires à venir dans deux semaines », a relevé Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Les observateurs « se demandent particulièrement s’ils vont ou non décider de limiter encore plus leur production et si la Libye et le Nigeria vont participer à ces discussions », a-t-il ajouté.

L’Opep, associé à d’autres producteurs comme la Russie, a décidé fin 2016 de restreindre sa production afin de permettre aux prix de se redresser.

Mais d’autres pays n’ont pas freiné leurs extractions.

Ainsi les producteurs américains ne semblent pas se laisser décourager par la baisse des cours et continuent de relancer leur production, notamment dans le pétrole de schiste, à en croire le dernier relevé de puits de forage en activité dans le pays.

« Il devient désormais apparent qu’abaisser sa production est inutile tant que les foreurs américains sont capables d’activer 30 puits par mois », a remarqué Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

Par ailleurs, la Libye et le Nigeria, tous deux membres du cartel, ont été exemptés des baisses de production car leurs extractions étaient auparavant perturbées par des crises géopolitiques.

Depuis, les deux pays africains sont parvenus à reprendre leur activité pétrolière et leurs extractions pèsent désormais sur le marché mondial.

« Les deux pays pourraient avoir à rentrer dans le rang lors de la réunion de Saint-Pétersbourg » le 24 juillet où se réuniront les pays participant à l’accord et à laquelle le Nigeria et la Libye ont été conviés, a expliqué David Madden, analyste chez CMC Markets.

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA- Miss irak

Miss Irak déclenche une polémique sur les réseaux sociaux après… un selfie avec Miss Israël

DIA-21 novembre 2017: « Paix et amour », proclame un message en anglais sous le selfie. Pourtant, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *