Plus de 100 imams algériens pour officier dans les mosquées en Europe - DIA
29323
single,single-post,postid-29323,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Mosquee de Paris

Plus de 100 imams algériens pour officier dans les mosquées en Europe

DIA-05 mars 2018: Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a appelé dimanche à Alger les imams délégués à la Grande Mosquée de Paris à être les « ambassadeurs de la paix » et à faire valoir la véritable image de l’Islam sur le territoire français.
Dans une allocution à l’issue de la session de formation au profit de 19 imams délégués à la Grande Mosquée de Paris, le ministre a mis l’accent sur « l’importance de véhiculer la véritable image de l’Islam qui prône la modération, la tolérance, la coexistence, le dialogue et le respect de l’autre dans un espace partagé où les lois de la République sont respectées ».Le ministre a exhorté les imams à œuvrer à la promotion du vrai visage de l’Islam et « à accomplir pleinement leur mission ».Mohamed Aissa à fait savoir que 100 autres imams seront affectés à des mosquées en France et dans des pays européens pour officier les prières et orienter la communauté algérienne durant le mois de Ramadhan. Le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a évoqué le rôle de la Mosquée de Paris dans la diffusion de l’islam modéré en France. Il a ajouté dans ce sens que la Mosquée de Paris « prône le respect des autres cultures et œuvre à faire prévaloir la véritable image de l’Islam loin de la politique ».M. Boubakeur a estimé nécessaire de prémunir la société de tout dérapage et formes raciales.Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a annoncé qu’une enquête a été ouverte sur l’affaire des faux visas de la Omra dans laquelle sont impliquées des agences de voyage, faisant remarquer qu’un rapport a été soulevé au ministre du Tourisme et de l’Artisanat à ce sujet.Il a tenu a préciser que le nombre des cas concernés dans cette affaire « n’est pas important contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias ».